Le Khalif général des Mourides, en marge du Gamou de Porokhane, est revenu sur une vision qu’il a eue de son grand-père Serigne Touba. « J’ai vu Serigne Touba entrer par cette porte, me donner la main. Je me suis alors accroupi devant lui tout en remerciant le Seigneur de cette rencontre », confie-t-il.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *