Rufisque : un camion remorque tue un jeune apprenti mécanicien

Un jeune apprenti mécanicien répondant au nom de Abdou Lahad, a été tué par un camion remorque ce matin, à la sortie de Rufisque, au garage Tiakane, vers Bargny, rapporte la RFM. Un accident d’une rare violence selon la même source, qui ne révèle pas pour autant les causes du drame.

Rufisque : Des militants de Rewmi manifestent pour un 2ème tour

Des militants du Rewmi en majorité des jeunes ont initié une marche mercredi soir pour exiger un second tour qui serait à leurs yeux conforme « à la vérité de la compilation des Pv » issus du scrutin du 24 février. « Nous avons fait le décompte de tous les procès verbaux au niveau des 45 départements et on a constaté que Macky Sall ne peut pas avoir plus de 47%. Pour cela nous alertons l’opinion que s’il veut faire un forcing, il aura la jeunesse devant lui.

C’est impératif qu’il y aura un 2ème tour », a expliqué Mandioba Seck au terme de la procession qui s’est terminée devant la préfecture. « Nous n’accepterons pas que la volonté du peuple qui a majoritairement voté pour l’opposition soit bafouée. Le 2ème tour entre Macky Sall et Idrissa Seck se tiendra parce que c’est ce que disent les résultats », a enchaîné Mamadou Samba Diop sous l’approbation de ses compagnons.

Ces militants déterminés en appellent à « la sagesse » de la commission nationale de recensement des votes qui doit publier les résultats jeudi à 11 heures. « Qu’il sache que le peuple est prêt et a pris ses responsabilités », a averti Mandioba Seck tout en espérant que la commission que dirige le juge Demba Kandji fera une lecture sincère de la vérité des urnes.

Présidentielle 2019: Rufisque vote Macky

La commission départementale de recensement des votes de Rufisque a donné les résultats de la localité. Le total des votants est de 185.289 sur 255.680 inscrits soit un taux de participation de 72%.

Le  candidat Macky Sall passe devant avec  100.632 voix  représentant 54.6% des suffrages.  il est suivi d’Idrissa Seck  avec 34.892 voix (18.9%), du candidat Ousmane Sonko qui a récolté 30.186 (16.3%), d’El Hadj Sall du Pur a eu 16.160 voix (8.7%) et de Madické Niang 2273 voix (1.23%).

(15 Photos) Idrissa Seck accueilli par une marée « orange’’ à Sandaga, Obelisque ,Ouakam, Rufisque

Le candidat de la coalition « Idy2019 », Idrissa Seck, a été accueilli par une marée « orange » à Rufisque jeudi, tout le long de son parcours du boulevard Maurice Guèye à la sortie de l’autoroute à péage en passant par les quartiers Guendel, Thiokho, Cité Millionnaire et Santa Yalla, a constaté le reporter de l’APS.

A bord de son véhicule 4×4, l’ancien Premier ministre, dernier des cinq candidats à venir dans la vieille ville », s’est réjoui de « l’accueil exceptionnel » qui lui a été réservé par les populations.
 
Pendant toute la journée de jeudi, la mobilisation de ses militants et sympathisants n’a pas faibli à travers les principales artères de la ville, et cela, jusqu’à son arrivée tard dans la soirée.
 
Déterminés à lui réserver « un accueil mémorable », ils avaient déjà organisé la veille une grande « marche orange » pour appeler à la mobilisation.
 
Un appel qui n’est pas resté lettre morte, car une déferlante orange a accompagné le candidat Seck, arrivé à Rufisque après 23 heures, pour un parcours de près de deux heures jusqu’à son départ, après minuit.
 
La caravane, impressionnante, a été accueillie par des responsables politiques de la ville, dont la coordonnatrice départementale de la coalition ’’Idy2019’’, Ngoné Ndoye, et le porte-parole du parti Rewmi, Abdourakhmane Diouf. 

Et c’est au pas que le candidat à la présidentielle a parcouru le boulevard Maurice Guèye en saluant ses sympathisants massés le long de la route.
 
Avare en paroles, Idrissa Seck, accompagné de ses alliés dont l’ancien Premier ministre Abdoul Mbaye, a promis aux Rufisquois d’être à leur côté une fois élu au soir du 24 février.
 
« Rufisque n’a pas besoin de compétences politiques et techniques extérieures, vous avez les ressources humaines nécessaires pour développer cette ville », a-t-il lancé à ses militants. 
 
Revenant sur les assises de Rufisque tenues il y a près de deux ans, il a promis d’en faire une base de travail pour s’attaquer aux problèmes de la vieille ville. 
 
« Rufisque ne sera pas oubliée », a promis le président de la coalition « Idy2019 ».
 
 « Vous avez un avocat avec l’ancien Premier ministre Aguibou Soumaré, qui a été à l’origine de la construction des deux digues de la ville », a-t-il rappelé. 
 
Il a souligné que les compétences de M. Soumaré seront mises à contribution pour son projet de construction nationale, à l’image de ses autres alliés, Bougane Guène Dany et Hélène Tine.

Présidentielle 2019 à Rufisque: Sonko et la longue liste des maux de la vieille commune

Le leader de la Caalition Sonko président a poursuit sa campagne juste après sa rencontre avec Me Abdoulaye Wade. Nuitamment, il était dans le département de le département de Rufisque. Une frange de la jeunesse mais aussi ses militants Sonko ont entouré sa caravane, Ousmane Sonko s’est mis à lister les maux de cette commune vieille de plus de 100 ans. Pas très en forme, le jeune leader de Pastef Patriotes a promis des solutions à ces problèmes, si jamais le peuple sénégalais lui confit les rênes du pays.

( 05 Photos ) Rufisque/ Alerte : Son inauguration prévue ce lundi, le TER cristallise toutes les colères et frustrations des populations.

Dans moins de 48 heures, sauf extraordinaire, le Train Express Régional (TER) sera inauguré. En effet, comme promis et récemment confirmé lors de son discours à la nation du 31 Décembre, le chef de l’État, M. Macky Sall, procédera ce lundi 14 Janvier 2018, à l’inauguration du TER. Ce lundi 14, selon le communiqué de l’APIX qui nous est parvenu, toutes les voies d’accès au train seront fermées de 06 h du matin à 20 h du soir. Conséquence :  la vielle ville sera divisée en deux parties. Rufisque Nord, lieu d’habitation de la majorité des Rufisquois  et Rufisque Sud, lieu de travail et de commerce de presque tous les Rufisquois. C’est dire donc que le lundi 14 Janvier la majorité des Rufisquois n’iront ni au travail, ni au marché et plus grave, des milliers d’élèves n’iront pas à l’école. La cause est simple, aucun pont, aucune passerelle n’est installée, contrairement au communiqué de l’APIX,  pour permettre aux populations de vaquer à leurs occupations.  

En effet, selon l’APIX, « il est rappelé  à la population que des cheminements piétons provisoires et sécurisé distants en moyenne de 325 m ont été aménagés le long de la ligne. » Seulement les Rufisquois se demandent où se trouvent ces cheminements. Au très fréquenté passage à niveau de la gare routière, communément appelé ’’Djouti bi’’, lieu de transit de plusieurs milliers d’individus et de véhicules, aucun pont, aucune passerelle. On se rappelle, lors de la mise sous tension de la ligne électrique, du Samedi 05 au Dimanche 06 Janvier, des voix s’étaient levées, pour fustiger la fermeture des voies d’accès empêchant toute mobilité dans la ville. Un collectif de population s’était alors levé pour dénoncer « les dures conditions de mobilité surtout pour les personnes âgées et des populations. » Malgré les signaux envoyés par les populations de Rufisque et Keur Massar en particulier, les autorités semblent vouloir inaugurer un TER qui est loin, très loin d’être terminé. Pour l’heure les Rufisquois du Nord, font leur marché parce que lundi ils resteront cloîtrés chez eux. Et au rythme où vont les choses et face à la colère et aux frustrations de plus en plus grandissantes des populations, on file droit vers un lundi de tous les dangers… 

RELATED