Dernière minute : Le verdict est tombé pour le chauffeur de Issa Sall du PUR !

Le chauffeur du PUR qui avait mortellement heurté un conducteur de moto-Jakarta lors des affrontements entre militants de BBY et ceux du PUR à Tambacounda, a été condamné ce mercredi 20 mars 2018 à 6 mois de prison avec sursis, assorti d’une amende de 56 mille Fcfa. Ibrahima Ndoye, puisqu’il s’agit de lui, recouvre ainsi la liberté, après plus d’un mois passé derrière les barreaux. 

Pour ce qui s’agit du délit de fuite, Ibrahima Ndoye a bénéficié d’une relaxe pure et simple de la part du juge du tribunal de Grande instance de Tambacounda. 
Le Coordonnateur du Parti de l’Unité et du Rassemblement, Ousmane Diop, a rendu grâce à Dieu après le délibéré du tribunal et espère que les 14 membres de la sécurité du PUR encore dans les liens de la détention vont être également libérés, après jugement. 

Pour rappel, le chauffeur Ibrahima Ndoye, âgé d’une soixantaine d’années, avait mortellement heurté le jeune conducteur de moto Jakarta, Mathieu, lors des violences électorales survenues à Tambacounda le 11 février dernier. 

Procès de Ibrahima Ndoye, chauffeur du Pur : Du nouveau dans l’affaire

Ibrahima Ndoye arrêté à Tambacounda après les incidents malheureux du 11 février n’est pas encore tiré d’affaire. Le tribunal de grande instance de Tambacounda qui devait rendre le verdict de son jugement ce mercredi, suite à l’audience du 27 février dernier, a encore pris date pour le 13 mars prochain.

C’est de nouvelles informations apportées par le parquet qui seraient à l’origine du nouveau renvoi de la décision de la cour. Le procureur avait versé des photos dans le dossier du prévenu pour mieux étayer ses allégations. Lors de l’audience du 27 février, la défense avait récusé ces photos apportées par le parquet dont la qualité laissait à désirer. Pour cette fois-ci, des photos en couleur ont été versées dans le dossier de l’accusé. Raison pour laquelle, le tribunal, pour mieux statuer sur le dossier, a renvoyé l’affaire au 13 mars. En attendant, Ndoye va continuer son séjour carcéral.

EMEDIA

Le Parti (PUR) du candidat Issa Sall, accepte l’invitation au dialogue, lancée par le président Macky Sall

Le Parti de l’Unité et du Rassemblement (PUR) du candidat Issa Sall, accepte l’invitation au dialogue, lancée hier, mardi 5 mars, par le président Macky Sall, lors de sa première sortie officielle après sa réélection.
En effet, en phase avec l’appel du chef de l’Etat, le parti de l’opposition exige, toutefois, un dialogue sincère.

« Nous n’avons aucune difficulté à répondre au dialogue de Macky Sall, déclare Khalifa Mbodj, le Secrétaire permanent dudit parti, interrogé par la Rfm. Au-delà de lui, il s’agit de l’avenir du Sénégal. Le président entame son dernier mandat et le Sénégal va demeurer. Nous saluons cet appel au dialogue. Maintenant, il y’ a une seule exigence pour participer à ces dialogues, c’est que ce dialogue soit sincère. ».

Le membre du Pur de poursuivre : « Le président nous avait appelés à un dialogue sur le processus électoral. Nous avions fait des propositions allant dans le sens du bulletin unique (afin) d’avoir un bon fichier. Mais ce qui l’intéressait, c’était son parrainage. »
Soupçonneux, Khalifa Mbodj se demande si « ce sera un dialogue pour essayer de nous jouer un mauvais tour. »

Résultat Présidentielle: Le PUR a chuté par rapport à 2017

Le Parti de l’unité et du rassemblement (PUR) est sorti quatrième de la présidentielle du 24 février avec un score de  178 mille 533 voix.

On note une légère baisse dans les résultats du PUR à la présidentielle comparé aux législatives. De 4,69% en 2017 l’électorat de ce parti est tombé à 4,07 en 2019, a constaté Senego.

Par exemple dans la région de Thiès avec respectivement  7,92 % en 2017 contre  6,03% en 2019. Dans la zone nord les résultats du PUR s’établissent comme suite à Matam  0,47 %  en 2017  contre 0,54%, St-Louis 4,40 % contre 4,35%. Dans la Région de Dakar, le candidat Issa Sall a obtenu 7,61% contre  5,59%.

Il faut, cependant, noter une légère hausse à Louga avec 7,96% contre 10,68 % et dans la région Diourbel le pourcentage est passé de 0,87 % en 2017 à 1,27 % en 2019.

TAMBACOUNDA : 3 Membres du PUR inculpés pour meurtre, 11 pour CBV et 12 autres libérés

Nous en savons un peu plus sur les développements de l’affaire des violents affrontements entre militants du PUR et ceux de Benno Bokk Yaakaar à Tambacounda, qui ont causé la mort de deux jeunes.

Comme annoncé ce matin par Emedia.sn, les premiers éléments de l’enquête ont permis l’identification formelle de ceux qui auraient mortellement poignardé le jeune Ibrahima Diop, ainsi que le chauffeur au volant de la voiture qui a heurté Cheikh Traoré, l’autre victime. Sur cette base, après avoir entendu la vingtaine de membres du PUR qui ont été arrêtés dans le cadre de cette affaire, le Procureur de Tamba, Demba Traoré, a décidé d’inculper trois (3) d’entre eux pour meurtre, avant de transférer leurs dossiers à un Juge d’instruction, et onze (11) autres pour coups et blessures volontaires et détention illégale d’armes.

Ces derniers seront jugés en Correctionnel. Les douze (12) restants ont été libérés, leurs dossiers faisant l’objet de classement sans suite.

Les 26 body-guard du Pur devant le Procureur

Rebondissement dans l’affaire des violences meurtrières de lundi dernier, à Tamba, entre gros bras du Pur à militants de Bby.

Après une semaine de garde à vue, les 26 éléments de la garde rapprochée du Pr Issa, candidat du Pur, sont déferrés à l’instant, devant le procureur de la République de Tambacounda.

Pour le moment, seuls les agents de sécurité dudit parti son arrêtés.

A rappeler que les échauffourées entre les deux camps avaient fait deux morts, côté Bby.

Tamba : les 24 gardes du PUR mis en cause et le chauffeur du bus déférés ce vendredi

L’enquête sur les affrontements de lundi dernier entre militants du Parti de l’unité et du rassemblement (Pur) et ceux de la coalition Benno bokk yakar (Bby) ayant entraîné la mort de deux jeunes et plusieurs blessés, poursuit son cours.

En effet, les 24 éléments de la garde rapprochée d’El Hadji Issa Sall arrêtés dans cette affaire de même que le chauffeur du bus qui a écrasé le jeune Cheikh Touré, Mathieu, vont être déférés au parquet ce vendredi.  

Le nouveau commissaire, Hamady Baldé, est en train de faire le dernier réglage pour leur transfert. 

Tambacounda : Des éléments du Pur arrêtés, leurs armes saisies

Les attaques qui ont causé la mort de trois militants de l’Alliance pour la République (Apr) à Tambacounda, ont une suite judiciaire.

Confiée à la gendarmerie, l’enquête progresse à grands pas, avec l’arrestation de 24 éléments du Parti de l’unité et du rassemblement (Pur) et leur déferrement au parquet.

Toutes leurs armes (blanches), interdites d’usage pendant la campagne, ont également été saisies.

Avec Seneweb