Présidentielle 2019 – « Macky est le seul qui n’ait pas bénéficié du remerciement de ses rivaux. » I. Madior Fall dément !

Après la Présidentielle de 2019, les candidats malheureux ont unanimement refusé de féliciter le candidat Macky Sall.

A cet effet, ces derniers avaient, devant la presse, dénoncé une élection tripatouillée et dit qu’ils ne remercieront pas le président réélu qui devient pour cela, le seul vainqueur d’une élection présidentielle qui n’aura pas bénéficié des félicitations de l’opposition.

Mais, le ministre de la Justice, auteur de « L’histoire des élections présidentielles au Sénégal de 1963 à 2012 », a démenti de telles allégations dans un entretien accordé au quotidien Enquête.

Au Sénégal, « l’élection est toujours contestée, lorsque l’opposition ne gagne pas […] On a l’impression que ceux qui sont au pouvoir sont plus démocrates que ceux qui sont dans l’opposition.

Je le dis parce qu’en 2000, c’est Diouf qui appelle Wade pour le féliciter. Même chose en 2012. Mais l’opposition, elle, n’a jamais appelé le pouvoir pour le féliciter. 

Je considère donc qu’il y a une négation systématique des lois les plus élémentaires de la démocratie, quand on est dans l’opposition. Mais heureusement, et c’est intéressant, celle-ci a l’habitude de contester, mais elle revient toujours à la raison. Les contestations ne sont pas de longue durée. » a déclaré le ministre la Justice, donnant ses impressions sur le déroulement de la Présidentielle passée.

Présidentielle 2019 – Boubacar Camara à ses militants et alliés : «Vous faites ma fierté »

« Vous faites ma fierté ». C’est par ces mots que Boubacar Camara, leader du mouvement « JENGU NGIR JËRIÑ SENEGAAL » s’est adressé à ses partisans, sympathisants, alliés et électeurs pour les féliciter. Avant de rappeler : « Le 15 mai 2018, nous nous sommes engagés en politique pour plusieurs raisons dont la plus décisive est notre devoir de remboursement d’une dette de reconnaissance envers le vaillant peuple sénégalais pour les bienfaits tirés de l’école publique, du service militaire, de la fonction publique et du secteur privé ». 

Selon Boubacar Camara, « depuis cette date, nous nous sommes retrouvés dans une organisation implantée dans tout le territoire national et dans la diaspora autour du slogan mobilisateur : JENGU (le sursaut salvateur) ». Notre vision consiste à bâtir un Sénégal prospère par un capital humain épanoui à partir de l’exploitation judicieuse des ressources naturelles notamment par l’optimisation de toutes les chaînes de valeur des produits, en renforçant les acteurs essentiels de la société, pour un développement durable ». 

Pour le candidat à la présidentielle recalée, « l’option de transformation structurelle de notre économie à travers le développement des secteurs, jadis délaissés et pourtant porteurs d’une croissance inclusive comme l’agriculture, la pêche, l’élevage, l’artisanat et la culture, nous placera définitivement sur l’orbite d’une croissance qui rabote significativement la pauvreté. Alors, l’éducation, la santé, la sécurité et la citoyenneté auront un véritable sens pour tous ».

Forts de ses convictions, l’ancien Directeur de la Douane de préciser : « Nous avons adopté une démarche unitaire en adhérant à la Coalition FIPPU ALTERNATIVE CITOYENNE, une expérience enrichissante malgré les difficultés rencontrées. Au sein de cette entité, nous avons contribué autant que possible à l’élaboration d’un programme pour un mandat de redressement de cinq ans, la constitution d’une équipe et la désignation d’un candidat à la suite d’une compétition à l’issue de laquelle votre serviteur a été désigné candidat de la Coalition FIPPU à l’élection présidentielle du 24 février 2019 ». 

M. Camara à aussi remercié vivement la Coalition SONKO Président et en premier lieu M. Ousmane SONKO de l’avoir associé pleinement à l’entreprise patriotique.

Présidentielle 2019 – Vidéo : Cissé Lo explique pourquoi Macky Sall a encore perdu le vote de Touba… Regardez !

Moustapha Cissé Lo n’avait pas apprécié l’interpellation au lendemain du vote, sur l’électorat de Touba, qui a été en faveur de Idrissa Seck. « Ne me parlez pas de Touba, je m’en fous… », tonnait-t-il.

Cette fois-ci, interrogé sur le même sujet par le journaliste Ahmed Aidara, M. Lo a expliqué de façon moins sévère les raisons qui ont fait, encore une fois, que l’électorat mouride n’est toujours pas pro-Macky Sall.

Regardez !

Présidentielle 2019: Le Meer de Podor étale son chapelet de doléances

Le Mouvement des élèves et étudiants républicains (Meer) de Podor a fait face à la presse ce vendredi. Abdoulaye Bousso, le coordonnateur en a profité pour féliciter le président Macky Sall pour sa réélection, non sans formuler des doléances pour la jeunesse de sa localité.

 » Nous tenons à féliciter le Président de la République pour cette brillante victoire acquise en guise de récompense vis à vis de son bilan élogieux en seulement 7ans. Nous décernons une mention spéciale à la population de notre cher département qui s’est encore une fois illustré lors de cette présidentielle, avec un très bon score en faveur de la Coalition BBY « , s’est-il réjoui.

 » Chère jeunesse de mon département, il est clair qu’avec tout l’engagement dont nous avons fait montre, que nous devons oser réclamer ce qui nous revient de droit. Nous devons oser lutter pour que notre département, sa jeunesse en particulier, soit rétribuée à hauteur de son engagement à côté des autorités, mais aussi de son excellence M. Macky Sall « , interpelle Abdoulaye Bousso qui rappelle que, certes, beaucoup de projets sont en cours de réalisation dans leur département, mais ils réclament plus  » pour ce terroir longtemps oublié par les régimes qui se sont succédés depuis 1960 « .

Aussi, les jeunes de Podor, avec à leur tête M. Bousso réclament « la poursuite des travaux de désenclavement et d’aménagement en cours dans l’île à Morphile et leur finition dans les meilleurs délais possible, sans oublier la réhabilitation du tronçon Ndioum- Ourossogui qui n’a fait que durer« .

 » Nous attendons du Président de la république une promotion pour cette jeunesse de Podor, comme il l’ a déjà fait pour certaines localités. Il n’est pas question pour nous, aujourd’hui de nous ériger en rebelles, mais plutôt de porter un combat que nous pensons légitime car, la jeunesse de Podor a tous les atouts et bagages nécessaires pour endosser les responsabilités qu’elle réclame (…).

Pour terminer, excellence M. le président, il est clair qu’à travers vos discours, que vous avez un programme spécial entièrement dédié à la jeunesse, et nous jeunes du département de Podor nous espérons pouvoir y jouer les premiers rôles « , conclut Abdoulaye Bousso.

Présidentielle 2019 : Macky Sall félicite Aly Ngouille Ndiaye : « Il était attendu au tournant mais… »

Le ministre de l’Intérieur Aly Ngouille Ndiaye fortement a essuyé moult critiques venant de l’opposition. Malgré, le président de la République Macky Sall, au cours de sa première déclaration après sa victoire, a tenu à le féliciter indiquant que ce dernier était attendu au tournant.

« Je félicite ceux qui ont organisé cette élection, à commencer par le ministre de l’Intérieur Aly Ngouille Ndiaye. Chacun l’attendait au tournant pour en cas de pépin pouvoir sauter sur l’occasion. Mais Dieu merci tout cela n’est pas arrivé. Je félicite aussi l’administration territoriale, on a le meilleur système électoral de l’Afrique, très élaboré et qui concentre les acteurs politiques. La CENA aussi est au cœur de ce processus et partout depuis l’inscription sur les  listes, jusqu’au dépouillement dans les commissions départementales. Donc c’est un système éloquent. Et qui rend à notre démocratie toute sa lumière. Et nous voulons qu’elle s’améliore surtout dans le rendu des résultats », s’est réjouit le Président Sall. 

Présidentielle 2019 : Voici les résultats définitifs actés par le Conseil constitutionnel (Documents)

Le Conseil Constitutionnel vient de confirmer officiellement la réélection de Macky Sall dès le premier tour. Le Conseil Constitutionnel n’ayant pas observé de contestation de la part des quatre autres candidats durant les 72 heures, qui ont suivi la proclamation provisoire a déroulé, le tapis rouge au président Macky Sall.

Le Conseil Constitutionnel a revu les chiffres des résultats provisoires. Car, de 58,27%, Macky Sall est passé à 58,26% avec 2 555 426; Idrissa Seck note une légère hausse avec 20,51% soit 899 556 . Ousmane Sonko lui, obtient 687 523 556 soit 15,67%; El Hadj Sall suit avec 178 613 représentant 04,07% et Madické Niang ferme la marche en récoltant 65 021, soit 01,48%.

Le Conseil constitutionnel proclame les résultats définitifs de la Présidentielle ce mardi

Le Conseil constitutionnel va proclamé ce mardi 05 mars 2019 les résultats de l’élection présidentielle du 24 février 2019.

En effet, cinq (5) jours après la proclamation des résultats provisoires du scrutin par la Commission nationale de recensement des votes (Cnrv) qui a déclaré vainqueur eu Premier tour le Président sortant Macky Sall à 58,25%, les sept (7) sages vont donner les résultats définitifs et officiels de la Présidentielle sénégalaise. Ce sera à 16 heures.

Résultats présidentielle, arrestations: La coalition « Idy 2019 » annonce un grand rassemblement

Les jeunes de la coalition « Idy 2019 » dénoncent avec la « dernière énergie » les nombreuses arrestations, dont ils sont victimes. En conférence de presse ce lundi, ils annoncent un grand rassemblement pacifique à la Place de la Nation, si leurs camarades détenus « arbitrairement » ne sont pas libérés.

Ils exigent ainsi la libération immédiate et sans conditions des détenus dans les brefs délais. Badara Gadiaga et ses camarades interpellent toutes les organisations de défenses des Droits de l’Homme à jouer leur partition devant cette situation.

Présidentielle 2019 : Sunu élection livre son bilan

Les missions d’observation de la société civile sénégalaise/Sunu élection ont fait un bilan du scrutin présidentiel. Elles ont livré des recommandations aux acteurs politiques.

Dirigée par le Pr Babacar Gaye, cette mission avait déployé 2 135 observateurs, en plus des 1 000 de l’Eglise catholique. « Malgré quelques incidents, les Sénégalais ont massivement et calmement voté, atteignant un taux de participation de 66% », a-t-il appris.

Cependant, Sunu élection dénonce l’absence de consensus, de dialogue et la défiance réciproque. Les observateurs sénégalais ont aussi dénoncé la timidité de la Commission électorale autonome et recommandent au Cnra d’être plus stricte dans le contrôle des médias et du respect de l’éthique et de la déontologie.

Pour terminer, ils préviennent  sur « des signes de nature identitaire, ethnique et confrérique ».