Pastef vire le secrétaire permanent qui a félicité Macky Sall !

Aliou Raki Sall, l’homme qui a été porté à la tête du comité de pilotage du courant dénommé « Pastef les Patriotes/ Front Républicain » pour faire face à la décision de Sonko de ne pas répondre à l’appel au dialogue du président Macky Sall, n’est plus le secrétaire permanent du Pastef à Kaolack. Il a été démis de ses fonctions de permanencier.

Joint au téléphone, Mr Sall dit attendre une notification de cette décision, renseigne dakaractu. Connu pour son caractère trempé, le sieur avait déjà mené, vers les années 90, une grève de la faim qui a duré plusieurs jours au niveau de la société Textile ( Sotexka). Il a obtenu à l’âge de 16 ans sa carte de membre du Rassemblement National Démocratique (RND).

Pastef de « Ousman Sonko » en deuil

Pastef kaolack vient vous fait part du rappel à DIEU de monsieur 
Khadime DIOUF un vraie patriote
Décé survenu suite à un accident sur la route guinguinéo(kaolack)
Diplômé des Relations Internationales à la Faculté des Sciences Politiques à l’Université d’Ankara en Turquie.
Membre de l’Association des Sénégalais Diplômés de la Turquie (ASEDIT).
Pastef kaolack présente ses condoléances à toute sa famille
Prions pour lui 
Que la terre lui soit légère

Voici l’un des derniers messages qu’il a partagé avec les patriotes

Patriotes du Sénégal, je vois bien de vous de vrais acteurs historiques. Vous avez lu l’histoire, donc vous faîtes la différence par rapport aux autres jeunes Sénégalais inconscients et insouciants de l’avenir du pays. J’ai toujours dit jusque-là que le Sénégalais n’est pas encore au stade de regarder derrière le miroir à savoir les relations de nos acteurs politiques avec, par exemple, les sociétés multinationales car la majorité de la population Sénégalaise est soit ignorante soit opportuniste. Ces deux fléaux sociaux sont jusque-là à l’origine de la mal gouvernance depuis SENGHOR à Macky SALL. En ce sens, le système éducatif est piégé par le pouvoir sur place pour la simple raison de s’en profiter afin de briguer les suffrages des Sénégalais pour ensuite détourner les milliards du Trésor Public. 
Chers compatriotes, seule la jeunesse courageuse et sincère peut changer le Sénégal avec des réformes dignes de leur nom. La jeunesse est le seul acteur en rendant l’IMPOSSIBLE POSSIBLE. 
Chers compatriotes, le Sénégal est vendu aux sociétés multinationales. Quand j’étais à la Faculté de Sciences Politiques à l’Université d’Ankara en Turquie l’un de mes professeurs avait l’habitude de nous dire que les sociétés multinationales réussissent toujours à manipuler la CONSTITUTION du pays d’accueil, mais je n’y crois pas. Par contre, c’est ce que nous vivons actuellement dans notre pays. D’ailleurs, c’est le SYSTEME dont SONKO nous parle tous les jours. Car le pouvoir sur place n’a opté aucune voie de réforme afin de rendre nos INSTITUTIONS plus solides et génératrices pour une BONNE GOUVERNANCE.
Chers compatriotes, ne croisons pas les bras face à ces marionnettes ministres et députés qui sont très faciles à acheter par les étrangers. 
Le Sénégalais est aussi doué pour prendre son destin en main, mais par INTENTION DE DETOURNEMENT DE DENIERS PUBLICS l’Etat du Sénégal évite toute collaboration avec les sociétés nationales en matière de Marchés Publics. 
Chers compatriotes, il est temps que la donne change car nous sommes au 21e siècle, mais la pratique de nos INSTITUTIONS n’a toujours vécu aucun changement radical pour l’intérêt des Sénégalais.
Il faut juste prendre l’exemple du Ministère du Travail pour voir les réalités. Le marché du travail au Sénégal n’a vécu aucune réforme, au contraire ce marché est bien profitable pour les Français. Car ce sont les Français qui, par la complicité des mouvements syndicalistes Sénégalais, ont défini le taux horaire par catégorie des ouvriers Sénégalais. Quelle exploitation humaine ! Quel manque de considération vis-à-vis des Droits Humains Sénégalais !
Il suffit seulement d’interroger Google en écrivant « CONVENTION COLLECTIVE FEDERALE DES ENTREPRISES DU BATIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS ». Vous allez voir le nom de Gérard SENAC, le chargé de l’exploitation de l’Autoroute à Péage.
Chers compatriotes, à l’égard de toutes ces dépendances extérieures, je vois en nos leaders politiques actuels de marionnettes pour le simple compte des étrangers au détriment de nos concitoyens. Pour étayer mes arguments, je vais m’appuyer sur un autre exemple : un jour un camion remorque du TER (TRAIN EXPRESS REGIONAL) était en panne et on l’a emmené au Département Mécanique du TER pour son dépannage. [Saviez-vous que les Turcs sont très jaloux et se croient être  » CONNAÎT – TOUT « ?]
Les mécaniciens Turcs ont écarté les mécaniciens Sénégalais et se sont mis au travail. Après quelques jours, prétextant une panne de pompes d’injection, ils ont démonté toutes les six (6) pompes avec les six (6) injecteurs qu’ils ont donnés à un diéseliste Sénégalais pour sa vérification et réparation à 1.800.000 FCFA. Mais quand le chef de Département a appris qu’il y a un Turc du TER qui revient de son congé de la Turquie, il a fait commander de la Turquie de nouvelles pompes et nouveaux injecteurs de marque BOSCH à 1.400.000 FCFA. Ensuite, il m’a demandé en tant que Responsable Administratif du Département d’Atelier Mécanique d’appeler le diéseliste pour lui dire d’arrêter la vérification et la réparation des pompes et injecteurs sous prétexte qu’on en a commandé de la Turquie. Et comme c’est un ordre hiérarchique, je suis obligé d’appeler le diéseliste mais je lui ai bien dit que s’il accepte de renoncer au travail qu’il a déjà entamé, qu’il ne m’appelle plus car cela serait un signe d’échec pour nous Sénégalais. Le diéseliste était d’avis avec moi et a refusé d’arrêter le travail.
Quand les pompes et injecteurs étaient venus, toujours les mécaniciens Turcs les ont montés et le camion remorque n’est pas toujours dépanné. J’ai fait venir le technicien diéseliste qui les a montés mais le camion remorque n’était pas toujours dépanné. Très intelligemment, le technicien a demandé à ce qu’on lui ramène les nouvelles pompes et nouveaux injecteurs de marque BOSCH achetés de la Turquie. Le chef de la mécanique a hésité en voulant refuser, mais je me suis intervenu et le Turc a finalement emmené les nouvelles pompes et nouveaux injecteurs. Quand le technicien Sénégalais a essayé avec ces nouvelles pompes et nouveaux injecteurs, le camion remorque n’était pas toujours dépanné. C’est ainsi que le technicien diéseliste Sénégalais a bien fait savoir aux Turcs que ce n’est pas une panne de pompes et d’injecteurs. Et il a pris ses bagages pour rejoindre son lieu de travail.
Et maintenant, les mécaniciens Turcs continuent à rechercher la panne. Quand il était déjà 12:00 PM l’heure de déjeuner des Turcs à leur base de vie, un vieux et jeune mécaniciens Sénégalais se sont intervenus en disant aux mécaniciens Turcs par plaisanterie d’aller bien régaler et boire leur Lipton afin de donner le temps à ces deux mécaniciens Sénégalais de trouver la panne qui, jusque-là n’a pu être trouvée par les mécaniciens Turcs depuis quatre (4) à cinq (5) jours.
Avant que les mécaniciens Turcs ne soient de retour, les deux mécaniciens Sénégalais ont trouvé que la panne n’était rien d’autre que la cassure de la soupape empêchant le passage du gasoil…

Très chers compatriotes, à vous de juger.

Khadime DIOUF
Diplômé des Relations Internationales à la Faculté des Sciences Politiques à l’Université d’Ankara en Turquie.
Membre de l’Association des Sénégalais Diplômés de la Turquie (ASEDIT).

Ousman Sonko: Le président du Pastef rend un vibrant hommage à toutes les femmes du monde

La Journée mondiale de la femme est célébrée ce vendredi 08 mars 2019, partout au Sénégal et dans le monde. Le président du Pastef rend un vibrant hommage à toutes les femmes du monde et spécialement, à celles tombées au champ de l’honneur.

« Un seul jour pour le symbolisme.
Mais des années ne pourront suffire pour vous célébrer, femmes !
Une pensée affectueuse pour toutes les femmes du monde qui s’engagent pour le progrès.
Une pensée pieuse pour toutes celles qui sont tombées au champ de l’honneur. »

Pastef en deuil : La dame Maïmouna Diémé a rendu l’âme en fêtant la victoire de Ousmane Sonko

Pastef/Oussouye en deuil : La dame Maïmouna Diémé a rendu l’âme en fêtant la victoire de Ousmane Sonko

Le parti de la coalition Sonko président est en deuil. Maïmouna Diémé, militante très engagée du parti Pastef à Oussouye, a rendu l’âme hier nuit après avoir fêté la victoire de son leader dans le département de Oussouye. Elle est mariée et mère de 3 enfants. 
L’enterrement est prévu à Thionck Essyl son lieu d’origine…
dakaractu.com

Bagarre entre jeunes Apéristes et Pastef, Sadaga donne sa version

Aprés la parution d’une vidéo sur internet montrant des tiraillements entre des jeunes de la coalition Benno Book Yakkar et des jeunes du Pastef sur la 28 à Touba, le coordonnateur Moustpha Seck Sadagaa donne sa version des faits.

Selon lui,  il s’agit d’un petit malentendu entre ses jeunes et ceux du parti de Ousmane Sonko. L’histoire est partie du fait qu’un des véhicules du convoi du Pastef est rentré  accidentellement dans le convoi des jeunes de BBY.

« Comme vous le voyez dans la vidéo, je me trouvais en ce moment dans la voiture blanche et j’étais obligé de descendre pour calmer les ardeurs » dit Sadaga. Il affirme qu’il n’y a eu  par la suite aucun problème car  tout a fini par rentrer dans l’ordre.

Vidéo/ Matam: la chaude Bagarre entre Pastef et Bby

La traversée du Fouta n’aura pas été de tout repos pour le candidat du Pastef, et pour cause. La caravane du candidat de la coalition « Sonko président » s’est heurtée à deux reprises aux militants de la Coalition « Benno bokk yaakaar ».

Selon la Rfm, à Bokidiawé, les militants de Bby ont tenté de saboter le rassemblement de ceux du candidat Ousmance Sonko. Un marron-beige a lancé une pierre en direction des Patriotes, mais mal lui en a pris. Car, la sécurité de Sonko s’est emparé de lui, l’a tabassé avant de le livrer à Gendarmerie.

Et la même mésaventure est arrivée à la caravane des Patriotes, mais à Aéré Lao, cette fois-ci. Dans cette ville, ce sont les militants du maire Mountaga Sy qui s’en sont pris aux militants de Sonko qui se sont rassemblés pour célébrer le passage de leur candidat.

Regardez!

https://dai.ly/x72me2k

Vidéo – Les sages du Pastef prennent le contre-pied de Me Wade

Les sages du Pastef s’opposent à Me Wade. Campagne électorale émaillée de violence, appel à l’insurrection de Me Wade ont meublé la conférence de presse au cours de laquelle, Ala Kane, chargé de mission, appelle les jeunes à s’acquitter de leurs droits civiques, le 24 février, pour une victoire écrasante de Ousmane Sonko.

Après avoir prié pour le repos de l’âme du militant du Pastef décédé dans l’accident de la circulation, les sages du parti de Sonko ont précisé avoir leur option politique, conformément au message de leur candidat, décidé à participer à des élections régulières et transparentes. Aussi l’appel à l’insurrection de Me Wade, selon Ala Kane, chargé de mission, ne les engage pas. Même si le leader du Pastef avait suspendu sa campagne pour rencontrer Me Wade samedi dernier.

Concernant le différend sur les 94 milliards entre Sonko et Mamour Diallo, Kane parle d’une question dépassée. Et pour cause, il dit que Sonko a saisi les autorités compétentes et n’a que faire d’une convocation, surtout  en pleine campagne électorale. Suivez !

Les sages du Pastef répond à Abdoulaye Wade

Publiée par Senego.com sur Vendredi 15 février 2019

Décès de l’un des militants de Pastef, Macky Sall présente ses condoléances à Sonko…

1 mort et 17 blessés, c’est le bilan de l’accident qui s’est déroulé à hauteur du village de Kawaone, situé dans l’arrondissement de Kataba 1, dans le département de Bignona. C’est le bus qui transport des militants d’Ousmane Sonko, candidat à la présidentielle de 2019, qui s’est renversé.

Certains étaient dans le coma et d’autres dans un état critique. Venu présider un méga-meeting, hier à Koungheul, le candidat de la Coalition Benno Bokk Yaakar, a présenté ses condoléances au leader du Pastef.

« On m’a annoncé un accident d’un bus qui transportait des militants du candidat Ousmane Sonko, dont le bilan est d’un mort et plusieurs blessés. Je profite de cette occasion pour lui présenter les condoléances, mais aussi, présenter mes condoléances à la famille éplorée », a regretté Macky Sall qui, par la même occasion a lancé un appel à la prudence.

« Nous sommes en période de campagne électorale et plusieurs personnes sont excitées. Les chauffeurs et les gens ne dorment pas beaucoup. C’est pour toutes ces raisons que je lance un appel à la prudence à l’endroit de tous les chauffeurs », a aussi dit le Président sortant.