Futur gouvernement : Le Ps veut plus de ministres

« Cette fois-ci, je pense qu’il y aura des négociations pour que le Parti socialiste (Ps) ait plus de ministres. Quand nous soutenions Macky Sall en 2012, c’était sans condition. Même s’il est trop tôt de parler de quota de ministres, je pense que le moment est venu de négocier au plus haut niveau avec le président de la République ».

Telle est l’intime conviction du maire de Yène, le professeur Gorgui Ciss, qui fait aussi partie de la garde rapprochée d’Ousmane Tanor Dieng. Il s’exprimait, selon Le Quotidien, en marge d’une Assemblée générale de la section communale de Benno Bokk Yaakaar (Bby) à Yène pour célébrer une « victoire inédite » de 64%.

Pour rappel, de trois ministres au début du magistère de Macky Sall, le Ps est passé à deux. En effet, l’écologiste Aly Haidar, qui avait hérité de l’Environnement sous le premier gouvernement dirigé par Abdoul Mbaye, était du « quota » socialiste. Finalement, seuls Serigne Mbaye Thiam et Aminata Mbengue sont restés.

Admis d’office au Bac avec 150 000 frs, l’agent du ministère de la Santé démasqué

Le ministère de la Santé secoué par une affaire de faux diplôme. Babacar Bakary Keïta, un agent ministère dirigé par Abdoulaye Diouf Sarr, aurait obtenu, après 9 tentatives non couronnées de succès, son Bac de manière frauduleuse.

Selon une information de L’Observateur,  c’est son collègue de bureau, Thierno Ibrahima Guèye, qui le met en rapport avec Mamadou Ndiaye, un agent de la Direction des examens décédé, pour une fausse attestation.

Attrait à la barre, il reconnaît les faits, révèle avoir casqué la rondelette somme de 150 000 FCfa, pour entrer en possession du fameux sésame et précise qu’il ne savait pas que le diplôme était un faux.

Il est poursuivi pour faux et usage de faux dans un document administratif. L’affaire est mise en délibéré au 8 mars prochain.

Dans son réquisitoire, le Procureur a requis une peine ferme de 45 jours.

Nécrologie : Maimouna Kane, première femme ministre tire sa révérence

L’ancienne ministre sous les Présidents Léopold Sédar Senghor et Abdou Diouf Maïmouna Kane est décédée hier-vendredi  à Paris, à l’âge de 82 ans. Elle fut d’abord secrétaire d’Etat à la condition féminine et ministre du Développement social sous les régimes des présidents Léopold Sedar Senghor et Abdou Diouf. 

Elle a aussi eu à occuper les fonctions d’auditrice à la Cour suprême, de substitut du Procureur de Dakar et conseillère à la Cour d’appel de Dakar. 

L’illustre disparue laisse derrière elle cinq enfants. 
PressAfrik présente ses condoléances à sa famille et à toute la Nation.

Incidents-Campagne présidentielle: La coalition Idy 2019 interpelle, « particulièrement » le ministre de l’Intérieur…

Suite à l’accident qui s’est produit ce dimanche et qui a malheureusement emporté la vie de quatre jeunes gendarmes au service du peuple, la coalition Idy2019, dans une note parvenue à senego présente ses condoléances à la Gendarmerie nationale, à leurs familles respectives et à la nation toute entière.

« C’est le Sénégal dans son ensemble qui est endeuillé d’avoir perdu ces quatre valeureux concitoyens qui accomplissaient leur mission régalienne« , regrette la Coalition Idy 2019 qui présente également ses sincères condoléances aux familles de tous ceux qui ont perdu la vie dans cette période de campagne, « avec une pensée toute aussi particulière pour ce jeune conducteur de Jakarta victime d’accident et cet autre qui a succombé de ses attaques à Tambacounda. Nous prions pour le repos éternel de leurs âmes« .

Par ailleurs la coalition Idy 2019 dénonce, « de la plus forte des manières« , les violences observées dans cette première dizaine de jours de campagne électorale. « Les multiples attaques notées n’ont pas raison d’être« , regrettent-ils. Ils appellent ainsi les autorités responsables, plus particulièrement le ministère de l’intérieur, à prendre les dispositions nécessaires. « Elles sont appelées à mettre les sénégalais en sécurité, quelle que soit leur appartenance politique« , rappelle Idy 2019.

« Au demeurant, nous exigeons que la presse soit protégée, qu’elle puisse faire son travail en toute sécurité, que les militants et leaders en caravane ou seuls, puissent avoir la latitude de circuler et de battre campagne. Nous exigeons la préservation de la paix« , a conclu la Coalition Idy 2019

Vidéo : La réaction du ministre de l’Intérieur sur l’incident de Tamba

Après la mort de deux (02) individus à Tambacounda, ce lundi matin, suite à des échauffourées entre militants du Pur et de Bby, le ministre de l’Intérieur s’est exprimé à l’édition Spéciale de la Tfm.

Après avoir proposé un résumé des incidents, Aly Ngouille Ndiaye a appelé les militants des différentes formations politiques au calme et la retenue.

Ecoutez!

https://dai.ly/x728j6z