Présidentielle 2019 – Boubacar Camara à ses militants et alliés : «Vous faites ma fierté »

« Vous faites ma fierté ». C’est par ces mots que Boubacar Camara, leader du mouvement « JENGU NGIR JËRIÑ SENEGAAL » s’est adressé à ses partisans, sympathisants, alliés et électeurs pour les féliciter. Avant de rappeler : « Le 15 mai 2018, nous nous sommes engagés en politique pour plusieurs raisons dont la plus décisive est notre devoir de remboursement d’une dette de reconnaissance envers le vaillant peuple sénégalais pour les bienfaits tirés de l’école publique, du service militaire, de la fonction publique et du secteur privé ». 

Selon Boubacar Camara, « depuis cette date, nous nous sommes retrouvés dans une organisation implantée dans tout le territoire national et dans la diaspora autour du slogan mobilisateur : JENGU (le sursaut salvateur) ». Notre vision consiste à bâtir un Sénégal prospère par un capital humain épanoui à partir de l’exploitation judicieuse des ressources naturelles notamment par l’optimisation de toutes les chaînes de valeur des produits, en renforçant les acteurs essentiels de la société, pour un développement durable ». 

Pour le candidat à la présidentielle recalée, « l’option de transformation structurelle de notre économie à travers le développement des secteurs, jadis délaissés et pourtant porteurs d’une croissance inclusive comme l’agriculture, la pêche, l’élevage, l’artisanat et la culture, nous placera définitivement sur l’orbite d’une croissance qui rabote significativement la pauvreté. Alors, l’éducation, la santé, la sécurité et la citoyenneté auront un véritable sens pour tous ».

Forts de ses convictions, l’ancien Directeur de la Douane de préciser : « Nous avons adopté une démarche unitaire en adhérant à la Coalition FIPPU ALTERNATIVE CITOYENNE, une expérience enrichissante malgré les difficultés rencontrées. Au sein de cette entité, nous avons contribué autant que possible à l’élaboration d’un programme pour un mandat de redressement de cinq ans, la constitution d’une équipe et la désignation d’un candidat à la suite d’une compétition à l’issue de laquelle votre serviteur a été désigné candidat de la Coalition FIPPU à l’élection présidentielle du 24 février 2019 ». 

M. Camara à aussi remercié vivement la Coalition SONKO Président et en premier lieu M. Ousmane SONKO de l’avoir associé pleinement à l’entreprise patriotique.

Après la présidentielle : Le message de Issa Sall à ses militants

Révélations des dernières législatives, Ie leader du parti de l’unité et du rassemblement (Pur) s’est adressé à ses militants après le score de 4,07 récolté par son parti à l’issue du scrutin présidentiel.

Avec un score de 4,07%, le parti de l’unité et du rassemblement (Pur) n’a pas suivi sa montée en puissance consécutive aux dernières élections législatives.

Pour cette quatrième place, son leader Issa Sall a tenu à s’adresser aux Sénégalais et à ses militants qu’il rend hommage:«Je demande à tous d’avancer sans rancune ni déception.une élection n’est qu’un moment dans la vie de la République.

Le devoir a été fait avec une exemplarité dans le militantisme et des convictions. De belles pages sont encore à écrire avec vous».C’est sur son compte twister que le leader du Pur s’est exprimé.

Rufisque : Des militants de Rewmi manifestent pour un 2ème tour

Des militants du Rewmi en majorité des jeunes ont initié une marche mercredi soir pour exiger un second tour qui serait à leurs yeux conforme « à la vérité de la compilation des Pv » issus du scrutin du 24 février. « Nous avons fait le décompte de tous les procès verbaux au niveau des 45 départements et on a constaté que Macky Sall ne peut pas avoir plus de 47%. Pour cela nous alertons l’opinion que s’il veut faire un forcing, il aura la jeunesse devant lui.

C’est impératif qu’il y aura un 2ème tour », a expliqué Mandioba Seck au terme de la procession qui s’est terminée devant la préfecture. « Nous n’accepterons pas que la volonté du peuple qui a majoritairement voté pour l’opposition soit bafouée. Le 2ème tour entre Macky Sall et Idrissa Seck se tiendra parce que c’est ce que disent les résultats », a enchaîné Mamadou Samba Diop sous l’approbation de ses compagnons.

Ces militants déterminés en appellent à « la sagesse » de la commission nationale de recensement des votes qui doit publier les résultats jeudi à 11 heures. « Qu’il sache que le peuple est prêt et a pris ses responsabilités », a averti Mandioba Seck tout en espérant que la commission que dirige le juge Demba Kandji fera une lecture sincère de la vérité des urnes.

Un militant de l’Apr poignardé à mort

Selon le journal Le Quotidien, un jeune militant de l’Apr, la trentaine environ, a été poignardé à mort par un de ses camarades de parti. L’incident a eu lieu dans la commune d’Agnam dont le maire est Farba Ngom.

Les deux militants Apéristes avaient quitté Dakar pour Agnam pour le vote.

D’après le récit du journal, la victime, un certain Abda, a payé pour avoir décidé de retourner à leur donateur l’excédent du budget de transport qui leur a été remis alors que son bourreau voulait qu’ils se partagent l’argent.

Le journal informe qu’Abda sera poignardé à mort par son compagnon au cours d’une bagarre.

Ce dernier a été arrêté et la gendarmerie a ouvert une enquête.

SENEWEB

Décès de l’un des militants de Pastef, Macky Sall présente ses condoléances à Sonko…

1 mort et 17 blessés, c’est le bilan de l’accident qui s’est déroulé à hauteur du village de Kawaone, situé dans l’arrondissement de Kataba 1, dans le département de Bignona. C’est le bus qui transport des militants d’Ousmane Sonko, candidat à la présidentielle de 2019, qui s’est renversé.

Certains étaient dans le coma et d’autres dans un état critique. Venu présider un méga-meeting, hier à Koungheul, le candidat de la Coalition Benno Bokk Yaakar, a présenté ses condoléances au leader du Pastef.

« On m’a annoncé un accident d’un bus qui transportait des militants du candidat Ousmane Sonko, dont le bilan est d’un mort et plusieurs blessés. Je profite de cette occasion pour lui présenter les condoléances, mais aussi, présenter mes condoléances à la famille éplorée », a regretté Macky Sall qui, par la même occasion a lancé un appel à la prudence.

« Nous sommes en période de campagne électorale et plusieurs personnes sont excitées. Les chauffeurs et les gens ne dorment pas beaucoup. C’est pour toutes ces raisons que je lance un appel à la prudence à l’endroit de tous les chauffeurs », a aussi dit le Président sortant.

Urgent – Accident Bignona : Un militant de Sonko décédé…

Dans le coma après l’accident sur la route de Bignona, un militant de Pastef, parmi les blessés évacués à l’hôpital de Ziguinchor, dans la nuit du mardi au mercredi, vient de décéder.

Le bus qui les convoyait s’était renversé, après avoir heurté un arbre, occasionnant 17 blessés, à hauteur du village de Kawaone, dans le Kataba 1.

Tamba : Un militant de … poignardé à mort

Un militant de Benno bokk yakaar » a été mortellement poignardé à Tamba, au quartier Pont. Tout est parti d’une banale dispute entre militants du Pur et Bby, selon la Rfm. Une bataille s’en est suivie, coûtant la vie au partisan de la coalition au pouvoir.