Abdoulaye Wilane : « Objectivement, l’opposant de Macky Sall, c’est Abdoulaye Wade »

Abdoulaye Wilane, maire de Kaffrine, est longuement revenu, dans un entretien avec le Quotidien, sur la situation politique du pays.

Le porte-parole du Parti socialiste a parlé du statut du chef de l’opposition. Pour lui, « ceux qui parlent de statut de l’opposition gagneraient à explorer d’autres voies, à savoir l’Assemblée nationale où le parti d’opposition avec le plus grand nombre de députés devrait aspirer à occuper ce statut ».

« Objectivement, l’opposant de Macky Sall, c’est Abdoulaye Wade », juge-t-il.

Livre de Massaly contre Me Wade : les libéraux répliquent par «L’enfant maudit de Thiès»

La menace de Mamadou Lamine Massaly de publier un livre : «Un vieillard qui a trahi ses compagnons» pour dénoncer Me Abdoulaye Wade, n’a pas été bien accueillie par ses désormais ex-camarades de parti. Ces derniers qui ont organisé une conférence de presse mercredi, ont fustigé cette façon de faire, avant d’informer qu’ils répondront à cette menace par l’édition de leur ouvrage qui portera le nom : «L’enfant maudit de Thiès». 

Mamadou Lamine Massaly risque de faire les frais de sa sortie tonitruante contre Me Abdoulaye Wade. En effet, ses désormais ex-camarades du Parti démocratique sénégalais (Pds), n’ont pas bien apprécié sa sortie médiatique, menaçant à la limite son ancien mentor de divulguer des secrets par le biais de la publication d’un livre qu’il intitulera : «Un vieillard qui a trahi ses compagnons». 

Lors de leur face-à-face avec la presse organisé mercredi, les libéraux de la capitale du Rail ont tenu à remettre les pendules à l’heure. Le responsable des jeunes du Pds à Thiès d’annoncer la couleur : «Massaly a été pendant longtemps la source de division du Pds à Thiès. Il veut se réfugier chez Idrissa Seck pour espérer obtenir un poste de maire aux prochaines Locales ou chez Macky Sall pour un poste dans le gouvernement. Et pourtant, Me Wade lui a permis d’avoir une maison. Aujourd’hui il insulte celui qui lui a pourtant permis de devenir millionnaire, c’est inhumain», a tonné Ndiaga Diaw. 

Revenant sur le livre annoncé par M. Massaly, il précise : «Le jour qu’il va publier son livre, le lendemain, ça sera nous. Nous dirons tout ce qu’on sait sur ce monsieur». Et leur réplique se fera aussi par le même procédé, en éditant un ouvrage dont le titre:  «L’enfant maudit de Thiès» en dit long sur ce que sera son contenu. 

Sur la même longueur d’onde que son jeune camarade, Ndèye Amy Diouf apporte une précision de taille : «Massaly qui dit avoir démissionné du Pds est parti depuis sa décision de soutenir Me Madické Niang lors de l’élection présidentielle du 24 février 2019. Son départ est un ouf de soulagement et n’affecte personne, bien au contraire. Il a choisi de partir, nous lui demandons de ne jamais faire de sorties incendiaires à l’endroit d’Abdoulaye Wade qui l’a créé et fabriqué», a tonné Ndèye Amy Diouf.


Serigne Mbacké Ndiaye à Macky: « J’ai évoqué avec vous, vos rapports avec le Président Wade… »

Le président de la Convergence libérale et patriotique (Clp) et coordonnateur du Rassemblement pour la pérennité du libéralisme (Rappel) est conforté dans sa démarche par le président Macky Sall qui, au delà des forces vives de la nation, a milité pour des retrouvailles avec le président Abdoulaye Wade.

Dans sa note au Président Sall, dont copie est parvenue à Senego, Serigne Mbacké Ndiaye, honoré d’avoir été confirmé par les retrouvailles libérales, a dit :

« Quand je théorisais les retrouvailles de la grande famille libérale, beaucoup de mes frères et sœurs libéraux (aujourd’hui avec vous) criaient au scandale et me taxaient de traître.

A plusieurs reprises, j’ai évoqué avec vous, en public comme en privé, vos rapports avec le Président Wade.

Pendant cette campagne électorale, j’ai invité beaucoup de responsables du Pds et des Karimistes à voter Macky pour favoriser ces retrouvailles. Durant cette période et dans une interview accordée à la Rfm depuis le Maroc, je souhaitais que les présidents Wade et Diouf soient vos invités à la prochaine fête de l’indépendance.

J’ai été donc satisfait et honoré de vous entendre citer nommément vos prédécesseurs à qui vous demandez de vous accompagner dans l’œuvre de construction nationale. Donc merci Monsieur le Président ! »

Vidéo : Macky Sall appelle Abdou Diouf , Me Wade et les Sénégalais à un dialogue après…

Le Président Macky Sall nouvellement réélu pour un quinquennat vient de faire un discours auquel il a remercié les Sénégalais sur leur confiance à son endroit.

Ainsi, il a aussi appelé à un dialogue auquel devront participer les présidents Abdou Diouf, Abdoulaye Wade et tous les Sénégalais. Il promet aussi de revoir tous les dysfonctionnement notés lors de la Présidentielle du 24 février dernier.

Audio : Massaly démissionne du Pds, traite Wade de tous les noms et menace de…

Mamadou Lamine Massaly est très remonté contre le Pape du Sopi, Abdoulaye Wade.

En direct sur Rfm; il déclare démissionner du toutes les instances du Parti démocratique Sénégalais à cause du non soutien de Abdoulaye Wade à son candidat Madické Niang lors de la Présidentielle de 2019.

« Abdoulaye Wade nous a surpris. Nous avons pendant longtemps travaillé pour lui mais il ne valait pas la peine. Je demande pardon à tous ceux, à qui j’ai fait du tort. Je demande pardon à Idrissa Seck, Souleymane Ndéné Ndiaye et tous les autres. Je suis en train d’écrire un livre mais je vais tout dévoiler. Le vieux nous a vraiment surpris… », crie – t-il!

Le député Bara Doly Mbacké pris à partie par des militants après une audience ratée avec Wade

C’était chaud à Touba hier-vendredi, où l’ancien président de la République du Sénégal Me Abdoulaye Wade, s’était rendu pour rencontrer son guide religieux le khalife général des mourides Serigne Mountakha Bassirou Mbacké.  

Après avoir été témoin d’une altercation entre sa délégation qui forçait la porte de sécurité et des militants qui semaient le désordre dans la résidence de Khadimoul Rassoul, voila une autre scène indésirable qui s’est produit à sa sortie du Palais de Touba. 

En effet,  des militants et responsables politiques du département de Mbacké et aux alentours venus en masse voulaient s’entretenir avec leur leader politique.  Et comme l’audience ne leur a pas été acceptée ses « Wadistes »  ont tout simplement claqué la porte pour se défouler. Des cris, insultes, et injures raisonnaient de partout pour s’adresser au député Cheikh Bara Doly qu’ils ont dénommé « de traître » , en l’accusant de tout manœuvrer.   

La vidéo de l’incident, prise par le reporter de PressAfrik qui était sur place, a été supprimée par un policier.  

Présidentielle 2019 : Me Abdoulaye Wade et son « dernier combat… »

L’arrivée de Me Abdoulaye Wade est prévue pour bientôt, avec son fils Karim Wade. Entre temps, il s’est confié à de hauts responsables du Parti démocratique sénégalais (PDS), suite à la publication des listes provisoires, par le Conseil constitutionnel, pour la présidentielle.

Ainsi, après le rejet des candidatures de Karim Wade et Khalifa Sall par le Conseil constitutionnel, Abdoulaye Wade a réagi. « Ce sera mon dernier combat. Préparez-vous, j’arrive…« , rapporte le journal « Libération ». Pour ainsi dire que Me Wade abat ses dernières cartes en engageant le « mortal Kombat » contre son successeur, au moment où la candidature de son fils a été invalidée.