Situation du pays : Les candidats de l’opposition se rencontrent chez Me Madické Niang

Sur invitation du Président Madicke Niang, les quatre candidats de l’opposition  : les Presidents Idrissa Seck, Ousmane Sonko, Issa Sall et leur hôte, se sont rencontrés ce mercredi 27 mars 2019 à son domicile. 
Les échanges ont porté sur la situation du pays. 
Après avoir apprécié la pertinence de la rencontre, les quatre candidats ont décidé  de poursuivre leurs concertations dans les jours à venir. 
Fait à Dakar le 27 mars 2019 
La Cellule de Communication de Madicke 2019

Madické Niang : L’avocat s’affranchit du Pds et annonce son parti

Me Madické Niang, candidat malheureux à la dernière Présidentielle, prend son destin.

Selon Enquête, Madické Niang, démissionnaire de son poste de député obtenu grâce au Parti démocratique sénégalais (Pds), compte créer son propre parti politique.

Le journal détient cette information des proches de l’ancien ministre de la Justice sous Me Wade.

ASSEMBLÉE NATIONALE : MADICKÉ NIANG DÉMISSIONNE

Le président du groupe parlementaire « Liberté et démocratie », Serigne Mbacké Bara Dolli a saisi d’une lettre lMoustapha Niasse pour lui demander « conformément à l’article 60 de la constitution et l’article 7 du règlement intérieur de l’Assemblée nationale que Madické Niang soit déchue automatiquement de son poste de député ». Mais, cette procédure de déchéance sera sans effet. Car, Madické Niang compte démissionner aujourd’hui, de son poste de député.

Selon une source très proche du candidat malheureux à l’élection présidentielle du 24 février dernier, Madické Niang compte déposer sa lettre, ce jeudi, à 10 heures. La missive, informe nos interlocuteurs, sera déposée par son coursier avec une décharge. Une démission qui va signer, définitivement, la fin de compagnonnage entre Madické Niang et le Parti démocratique sénégalais.

En effet, l’article 60 de la constitution stipule que « Les députés à l’Assemblée nationale sont élus au suffrage universel direct. Leur mandat est de cinq ans. Il ne peut être abrégé que par dissolution de l’Assemblée nationale. Les Cours et Tribunaux veillent à la régularité de la campagne électorale et du scrutin dans les conditions déterminées par une loi organique. Une loi organique fixe le nombre des membres de l’Assemblée nationale, leurs indemnités, les conditions d’éligibilité, le régime des inéligibilités et des incompatibilités. Tout député qui démissionne de son parti en cours de législature est automatiquement déchu de son mandat ».

Démission de Madické Niang du PDS : Abdoul Aziz Diop va le remplacer à l’Hémicycle

La démission de Me Madické Niang du Parti Démocratique Sénégalais (PDS) entraine de facto la perte de son siège à l’Assemblée nationale. Le coordonnateur des cadres libéraux, Abdou Aziz Diop devrait le remplacer.

Le règlement intérieur de l’Assemblée nationale est sans équivoque. Un député qui démissionne de son parti perd ipso facto son mandat et est remplacé et par son suivant direct dans la liste de son parti ou de sa coalition. Le candidat de la Coalition Madické Président a rompu les amarres avec le Parti démocratique Sénégalais (PDS) la semaine passée. 

Abdoul Aziz Diop coordonnateur des cadres libéraux est son suivant immédiat sur la liste proportionnelle du PDS. Par conséquent, il va hériter du siège de Madické Niang qui annoncé sa démission suite à des bisbilles avec le secrétaire général national du PDS qui lui a refusé tout soutien et l’a voué aux gémonies. 

Pourquoi Madické Niang tourne la page Pds ?

Présenté à l’élection présidentielle du 24 février sans l’assentiment du parti de l’ex président, Abdoulaye Wade, mais qui n’en était pas exclu, 
Madické Niang a annoncé ce weekend, qu’il va quitter le Pds.

Ce samedi, Madické Niang a réuni ses militants et a décidé de tourner la page Pds. Durant la campagne électorale, l’ancien ministre a fait cavalier seul, sans les moyens ou le maillage territorial du Pds et sans le soutien de Me Wade.

Alors que la candidature de Karim Wade n’est pas reconnue, la ligne du Pds est restée intangible : Karim ou rien.

Cette démission doit être officialisée au niveau des instances de son ancien parti.

Vidéo-Madické Niang : « Il faut se battre contre le vote ethnique et confrérique »

Recevant ses militants dans sa maison aux Almadies, Madické Niang s’est prononcé sur le vote ethnique et confrérique.

« Cette élection a montré que le Sénégal est entrain de se diviser alors que nous sommes tous frères. On a constaté un voté ethnique et un vote confrérique. Il faut se battre contre ce phénomène« , a déclaré le candidat malheureux à l’élection présidentielle du 24 février 2019.

Me Madické Niang honoré par ses femmes

En ce 7 mars marquant l’anniversaire du sacrifice des femmes Walo-walo de Nder, les femmes de la « Coalition Madické Président » ont honoré leur leader, magnifiant la place et l’importance qu’il accorde à la gent féminine.

Sous la houlette de Mame Diouly Sy et Adja Soda Dieng, elles ont organisé la journée Sargal Président Madické;

Touché par cette marque de considération, Me Madické a failli pleurer, quand ses femmes lui ont rappelé sa complice amitié avec sa mère.

Aux femmes la robe noire dira : « Vous êtes l’essence même et la garante de ce Sénégal émergent tant vanté. Gardez le cap, d’autres échéances sont à venir et vous devez être au premier rang. ».

femme

8 Mars – Madické Niang rend hommage à Tata Khoudia : « Ce soleil de notre âme qui se lève à l’est de nos vies et se couche A…

8 mars, jour des femmes, Me Madicke Niang s’illustre de nouveau. L’homme de « Radiakhe » a encore cassé la baraque avec son post. Lisez.

« La femme : Ce soleil de notre vie qui se lève à l’est de nos vies et se couche à l’ouest de nos cœurs.

Soies et beaux velours couvrent les signes de ton amour si sucré et aromatisé.
Beauté dans l’âme, charme dans l’esprit ô femme décorent tes contours poétisés.
Quand ta noirceur écarlate scande la lumière, les ténèbres se plient.
Lorsque tes yeux arpente l’espoir, le sombre s’enfuit, et la joie se décuple.

Femme noire, avant le monde et ma maison, j’ai habité dans ta sublime case.
Pendant neuf mois, j’y ai vécu songe heureux et joyeux, ton cordon dans mon nombril.
Femme noire, combien de fois ais-je crié à minuit, écorcher et bouleverser tes nuits ?
Femme courageuse, combien de fois, t’es-tu levé, chassant ton sommeil, pour me téter ?

Je te chante bouquets de houx et champs de roses, ce que la note ne saurait harmoniser.
Je te sème de musiques et d’hommages ce que la plus belle symphonie ne saurait imiter.
Tu as tant souffert, ma mère, ma femme, ma sœur, pour le meilleur, et des fois, plus par le pire.
Que Mars, ne suffirait quelque soit l’hommage et ses splendeurs ; pour mille mercis te dire.

Alors, je chante ta beauté féline et ta douce bonté, femme noire, devant le puits du village : courage !
Femme noire, devant la vie torpillée par la déception : lèves-toi et marche la vie a besoin de toi.
Femme noire, digne voluptueuse devant une vie acide : prends l’envol et marche.
Femme noire, devant les enfants et la famille : sèche tes larmes, le soleil brillera bien un jour.

À ma défunte mère, mon épouse, mes filles, aux femmes de la Coalition Madické 2019 ; 

À toutes les femmes du Sénégal et du monde entier : bonne fête de la femme à toutes ! »

Madické Niang