Mandat de 5 ans : Le Meer invite les candidats malheureux à accompagner Macky

En conférence de presse hier (mardi 06 mars 2019), le Mouvement des élèves et étudiants républicains (Meer), est allé plus loin que le Président Sall qui appelle l’opposition au dialogue.

Après avoir remercié le peuple sénégalais qui a renouvelé sa confiance au chef de l’Etat, Abdoulaye Diagne, coordonnateur du Meer national, a vivement dit toute sa reconnaissance et sa satisfaction pour le travail abattu par ses pairs au niveau des bases.

En outre, devant un parterre d’étudiants, Abdoulaye Diagne a ensuite invité le Président Macky Sall à se tourner, maintenant qu’il est réélu, vers l’essentiel, la poursuite de ses grands chantiers, à ne point permettre de querelle insensée, à l’interne comme en dehors des rangs de son parti.

« Il est aujourd’hui impensable que nous continuons dans cette posture de conquérants. Maintenant que le peuple souverain a renouvelé sa confiance au Président Sall, la seule posture qui vaille d’être adoptée, c’est celle du travail pour la continuité du Pse », a-t-il insisté.

Poursuivant, il rappelle que « nous avons besoin d’un Sénégal uni, réconcilié et fort pour ne laisser aucun vide, ni aucune faille aux esprits de mauvaise foi. Avec la vision politique et économique du Président Macky Sall, l’avenir du Sénégal est radieux, l’espoir d’une émergence plus élargie est consolidé ».

Aussi Diagne va-t-il plus loin que l’appel du Président Sall au dialogue. « Nous invitons les candidats perdants de cette Présidentielle, s’ils veulent vraiment travailler pour le compte du Sénégal, de venir rejoindre le Président Macky Sall, d’apporter leur plus-value dans l’oeuvre de construction d’un édifice national » , a déclaré le jeune républicain.

Ainsi, j’en appelle à la ferme responsabilité du Chef de l’État, pour qu’il ne permette, ni de l’intérieur de ses troupes, ni de l’extérieur encore moins, qu’aucune personne ne tente de ralentir le beau élan de mise en œuvre d’un Sénégal Émergent.

Réélection de Macky : Aminata Mbengue Ndiaye remercie les Lougatois

Après avoir tiré le bilan de la Présidentielle, le ministre de l’Élevage et des productions animales appelle à une consolidation de la “ dynamique unitaire” de la coalition présidentielle. Remerciant les Lougatois, elle juge la réélection du Président Sall, au premier tour, comme un message espoir du peuple sénégalais attaché à la démocratie, aux valeurs républicaines et à la paix”.

Appel au dialogue de Macky Sall : Me Alioune Badara Cissé apprécie mais…

La main tendue du chef de l’Etat nouvellement réélu à l’opposition est bien appréciée par le Médiateur de la République. Me Alioune Badara Cissé qui s’est exprimé sur la question soutient cependant que cet appel au dialogue doit concerner aussi bien les anciens présidents Wade et Diouf, mais aussi, les chefs de l’opposition dont ceux qui sont privés de liberté comme Khalifa Sall. 

«Dans sa volonté de donner corps à cet appel, pour le rendre effectif dans les plus brefs délais, il est impérieux que notre ami et frère Khalifa Sall puisse retrouver sa vieille mère, sa famille et sa dignité», a déclaré le Médiateur de la République qui réagissait suite à l’appel au dialogue lancé par Macky Sall mardi, quelques temps après la confirmation par le Conseil Constitutionnel, de sa réélection à la tête du Sénégal. 

Mais, à côté de ce pas effectué par Macky Sall l’opposition elle aussi, à un effort à faire, d’abord en changeant de fusil d’épaule pour reconnaitre sa victoire. Car, explique-t-il sur Rfm, ce geste pourrait contribuer à réchauffer le climat tendu qui prévaut actuellement au Sénégal. 

«Il est tout aussi important que ceux qui devraient y répondre constatent que c’est le Président qui est élu et qu’un geste républicain, un appel, un message au nom du groupe, est important pour apaiser cette situation de manière définitive». 

Macky Sall avait invité ses prédécesseurs à la tête du Sénégal Abdou Diouf et Me Abdoulaye Wade, ainsi que l’opposition à dialoguer afin de faire face ensemble aux grands défis qui attendent le Sénégal. Il avait en outre expliqué que la page de la Présidentielle a été tournée, et que désormais, «il n’y a plus qu’un seul camp, le Sénégal».

Sonko décline la main tendue de Macky

Ousmane Sonko décline l’appel au dialogue de Macky Sall. Le Pastef parle de « non-événement ».

El Hadji Malick Ndiaye : « Nous sommes passés à autre chose, parce que c’est un non-événement et nous ne souhaitons pas réagir. »

Pour l’instant, au sein de la coalition Idy2019, c’est motus et bouche cousue.

Aissata Tall Sall : « Macky a fait preuve d’un esprit de dépassement et de grandeur »

La présidente du mouvement « Oser l’avenir » invite toutes les forces vives de la Nation particulièrement les leaders de l’opposition à répondre à la main tendue du président de la République. Selon lui, ce pays a toujours été un pays de dialogue politique. C’est une tradition républicaine.

« Faire de telle sorte que d’anciens chefs d’Etat viennent participer ou donner leurs idées à ce dialogue est quelque chose d’extraordinaire. Je pense qu’on ne peut pas douter de la volonté du président Macky Sall de vouloir dialoguer avec toutes les forces vives de la Nation. Nous devons le féliciter pour cette initiative heureuse et espérer que toutes les vives de la Nation répondent à ce dialogue pour mieux faire avancer notre démocratie parce que la démocratie n’est jamais une œuvre achevée », a déclaré l’avocate.

Avant d’ajouter : « Il faut que tous les démocrates répondent à cet appel du chef de l’Etat. C’est l’espoir que je nourris pour mon pays. Macky Sall a fait preuve d’un esprit de dépassement et de grandeur. C’est cela que nous attendons d’un vrai chef, de quelqu’un qui doit incarner la République dans sa continuité, dans sa stabilité, dans ses fondements nationaux et internationaux ».

Le Parti (PUR) du candidat Issa Sall, accepte l’invitation au dialogue, lancée par le président Macky Sall

Le Parti de l’Unité et du Rassemblement (PUR) du candidat Issa Sall, accepte l’invitation au dialogue, lancée hier, mardi 5 mars, par le président Macky Sall, lors de sa première sortie officielle après sa réélection.
En effet, en phase avec l’appel du chef de l’Etat, le parti de l’opposition exige, toutefois, un dialogue sincère.

« Nous n’avons aucune difficulté à répondre au dialogue de Macky Sall, déclare Khalifa Mbodj, le Secrétaire permanent dudit parti, interrogé par la Rfm. Au-delà de lui, il s’agit de l’avenir du Sénégal. Le président entame son dernier mandat et le Sénégal va demeurer. Nous saluons cet appel au dialogue. Maintenant, il y’ a une seule exigence pour participer à ces dialogues, c’est que ce dialogue soit sincère. ».

Le membre du Pur de poursuivre : « Le président nous avait appelés à un dialogue sur le processus électoral. Nous avions fait des propositions allant dans le sens du bulletin unique (afin) d’avoir un bon fichier. Mais ce qui l’intéressait, c’était son parrainage. »
Soupçonneux, Khalifa Mbodj se demande si « ce sera un dialogue pour essayer de nous jouer un mauvais tour. »

Serigne Mbacké Ndiaye à Macky: « J’ai évoqué avec vous, vos rapports avec le Président Wade… »

Le président de la Convergence libérale et patriotique (Clp) et coordonnateur du Rassemblement pour la pérennité du libéralisme (Rappel) est conforté dans sa démarche par le président Macky Sall qui, au delà des forces vives de la nation, a milité pour des retrouvailles avec le président Abdoulaye Wade.

Dans sa note au Président Sall, dont copie est parvenue à Senego, Serigne Mbacké Ndiaye, honoré d’avoir été confirmé par les retrouvailles libérales, a dit :

« Quand je théorisais les retrouvailles de la grande famille libérale, beaucoup de mes frères et sœurs libéraux (aujourd’hui avec vous) criaient au scandale et me taxaient de traître.

A plusieurs reprises, j’ai évoqué avec vous, en public comme en privé, vos rapports avec le Président Wade.

Pendant cette campagne électorale, j’ai invité beaucoup de responsables du Pds et des Karimistes à voter Macky pour favoriser ces retrouvailles. Durant cette période et dans une interview accordée à la Rfm depuis le Maroc, je souhaitais que les présidents Wade et Diouf soient vos invités à la prochaine fête de l’indépendance.

J’ai été donc satisfait et honoré de vous entendre citer nommément vos prédécesseurs à qui vous demandez de vous accompagner dans l’œuvre de construction nationale. Donc merci Monsieur le Président ! »

Audio : El Hadji Assane Guèye sur l’appel au dialogue de Macky Sall

Le président de la République, après la confirmation de sa victoire par le Conseil constitutionnel, s’est adressé à la Nation toute entière.

Un message de remerciement, d’appel à la paix et au dialogue de tous les citoyens. Un appel diversement perçu par les Sénégalais. El Hadji Assane Guèye a donné son point de vue ce mation.

Pour le journaliste, l’appel est venu à son heure. « Il urge aux acteurs politiques, religieux d’appeler au dialogue et à la paix dans le pays. Cependant, cet appel ne doit pas seulement se limiter à la parole, il faut aussi le combiner aux actes… », dit-il!

Victoire de Macky Sall au 1 er tour : « Un combat déséquilibré… »Selon Cheikh Bamba Diéye

Ce qui est sorti comme résultat n’est en réalité, que le souhait d’un candidat parmi les candidats. Un processus électoral, ou une élection ne peut être jugé sur l’instantanéité du vote, a fait savoir Cheikh Bamba Dieye.

Le leader de FSD/BJ d’ajouter, que les acteurs politiques de l’opposition ont fait preuve d’un grand esprit démocratique, rapporte Seneweb.

Ils ont continué à se battre pour leur pays pendant que leur droit ont été molestés et le combat déséquilibré.

Avec le peuple sénégalais, nous avons subi les inconvénients liés à la confection de la nouvelle carte d’identité et la grande injustice dans sa distribution , en sus de l’acharnement sur les acteurs politiques, qui a mené nombre d’entre eux en prison sans compter le parrainage.

Si nous sommes là c’est qu’il faut constater que le candidat sortant vient de poser le dernier acte de sa volonté de confiscation de la volonté souveraine du peuple sénégalais, des citoyens qui nous ont soutenus, pour dénoncer avec la dernière énergie la forfaiture électorale, qui nous a été servie et dont le point d’orgue est, les résultats que nous rejetons.

Face à nation, Macky lance un message de paix

Après la déclaration officielle, de sa victoire suite au scrutin du 24 février dernier, par le Conseil constitutionnel, le président Macky Sall s’est adressé à la nation.

A l’entame de son propos, le président s’est félicité et a félicité le peuple sénégalais, du bon déroulement de l’élection présidentielle du 24 février 2019. A en croire Macky Sall, cela témoigne du bon niveau de la démocratie sénégalaise.

Le président de la République a aussi manifesté ses dispositions au dialogue avec les membres de l’opposition, après sa prestation de serment. pour lui l’heure est au rassemblement de tous les Sénégalais pour la construction du développement national dans un climat de paix.

Le chef de l’Etat n’a pas manqué de rendre hommage à ses prédécesseurs Abdoulaye Wade et Abdou Diouf. Et a fait appel à eux, pour qu’ils participent au dialogue. ce,