Dakar : « Jakarta », la bière qui fait des ravages chez les jeunes

La consommation abusive de la bière dénommée Jakarta, notamment chez les jeunes des quartiers défavorisés de Dakar, est en train de prendre des proportions inquiétantes. Surtout qu’il ne suffit que de la modique somme de 200 Fcfa pour avoir une dose.

L’alerte est donnée par le quotidien L’Observateur dans sa parution du jour. Et le Dr Idrissa Bâ, psychiatre-addictologue, d’y aller d’une révélation qui fait froid dans le dos : « Beaucoup de cas d’Avc chez les jeunes sont dus à la consommation précoce d’alcool ».

Dakar : Là où il n’y a pas de policier… (Vidéo)

Dakar pilule de vieilles voitures qui encombrent et obstruent la circulation à tout bout de rue.

Aux abords des ronds-points et autres carrefours, souvent dépourvus de feux de signalisation et de policier pour réguler la circulation, c’est le désordre total. Et parfois, de bonnes volontés prennent la place du policier pour exécuter convenablement le job, comme c’est le cas, ce vendredi à Fass, à hauteur du Canal 4.

Regardez !

Insécurité à Dakar : Ce qu’en pense le Commissaire à la retraite Cheikh Tidiane Kane…

Le Commissaire à la retraite Cheikh Tidiane Kane, était l’invité de Rfm matin.

Interpellé sur l’insécurité qui règne dans la capitale, le Président de l’Union nationale des policiers à la retraite estime que la police fait de son mieux pour annihiler ce problème qui empêche les Dakarois de dormir à poings fermés.

Cependant, le commissaire à la retraite estime que le matériel et les conditions de travail des limiers doivent être renforcés et améliorés.

Alerte Explosion d’un tuyau : une nouvelle pénurie d’eau menace Dakar

Dakar risque de connaîtra une pénurie d’eau dans les prochaines heures. En effet, le tuyau de Lac de guerre qui conduit l’eau dans la capitale a été endommagé par des travaux à hauteur de Ngaye Mékhé.   

« Effectivement nous essayons d’évaluer l’ampleur de la fuite qui peut être mineure. Et si c’est une fuite qui nécessite l’arrêt du service, il peut y avoir des incidences sur l’approvisionnement en eau dans la capitale. Ce tuyau transporte prés de 40.000 m3 par jour. Donc c’est le dixième de la production actuelle de Dakar qui est de 400.000 m3/jour. Mais là il est trop tôt pour se prononcer  sur l’ampleur de cette casse. On est en train d’évaluer la taille du sinistre et d’en mesurer les incidences sur l’alimentation en l’eau à Dakar. Il est évident que si l’ampleur est importante, cela va nécessiter un arrêt de la production sur cette ligne », a déclaré le chargé de la communication de Sones Habib Demba Fall. 

Toutefois, le responsable de la Sones rassure les consommateurs  sur ce manque à produire. «il sera atténuée parce qu’on n’est pas dans une période de pointe, de grande consommation. Entre temps nous avons eu des m3 additionnels à partir de Bayakh et de Tassett. Mais, il est évident que si la conduite est évacuée pour réparation il peut y avoir d’incidences », souligne t-il dans les ondes de E-radio

Affaire Ousseynou Sy : Des enquêteurs italiens débarquent à Dakar…

La justice italienne ne veut rien laisser au hasard dans l’affaire Ousseynou Sy, qui a incendié un bus avec 51 passagers à bord.

Les enquêteurs, qui n’écartent aucune piste, fouillent jusqu’au Sénégal, rapporte le journal Enquête.

Ce, pour revisiter le passé d’Ousseynou Sy et passer en revue ses contacts. Les enquêteurs italiens veulent savoir s’il n’y a pas d’autres personnes impliquées dans cette affaire.

D’autant plus, croient-ils savoir, que les éléments suggérant que Sy a planifié son acte criminel ne manquent pas. Toutefois, les enquêteurs écartent tout lien avec l’État islamique ou des groupes terroristes.

DAKAR: A la découverte de ceux qui enterrent les morts inconnus, abandonnés dans les morgues des hôpitaux

Il s’appelle Oustaz Mouhamed Guèye. Il dirige une association pas comme les autres. Une association très utile, mais méconnue du grand public. Une association qui donne une sépulture digne à ceux qui ont été laissés en rade dans les morgues des hôpitaux du pays.

Le vieil homme et ses amis, tous des bénévoles, se sont donnés la charge de récupérer tous les cadavres non identifiés des hôpitaux de Dakar et de plusieurs autres régions, pour les laver, les couvrir, prier pour eux avant de les enterrer dignement. Grâce à eux, les fosses communes sont devenues un vieux souvenir.

Igfm a accompagné cet homme exceptionnel, avec son équipe, au cimetière musulman de Yoff où ils ont enterré ce vendredi 22 mars 2019 des corps non identifiés.

Oustaz Mouhamed Guèye explique, dans cette vidéo exclusive, comment est née l’association, son fonctionnement et les difficultés rencontrées au quotidien dans l’exercice de leurs tâches. Il révèle que de 2012 à maintenant, plus de 800 morts non-identifiés ont été enterrés par son association. Entretien !

Expatriation : Dakar meilleure qualité de vie en Afrique de l’Ouest

Le cabinet de conseil, Mercer, vient de publier son palmarès annuel sur la qualité de vie dans 231 villes du monde. Dakar est en tête du classement en Afrique de l’Ouest, devant Accra, Banjul et Abidjan.
Le cabinet Mercer, spécialisé dans le conseil aux entreprises, le classement mondial sur la qualité de vie, évalue l’attractivité de 231 villes à travers le monde, en tenant compte de 39 variables regroupées dans dix catégories, comme l’offre en matière de divertissement, d’enseignement supérieur, de logement, ou encore la sécurité des personnes.
Selon le cabinet, identique aux millésimes 2017 et 2018, le top 10 africain consacre l’Afrique du Sud qui place Durban, Le Cap et Johannesburg en haut de la liste, malgré leurs mauvais résultats en matière de sécurité. Le Maroc se distingue également, en plaçant Rabat et Casablanca parmi les métropoles les plus agréables à vivre pour les expatriés sur le continent.

Deux ans de Khalifa Sall en prison : Le message de Coumba Sall, sœur de l’ex-maire de Dakar

Alors que l’ancien maire de Dakar boucle ce jeudi 7 mars ses deux années en prison, ses proches espèrent sa libération dans un avenir proche. Toutefois, disent-ils, ils ne supplieront jamais Macky Sall pour la libération de Khalifa Sall.

C’est la position de sa sœur, Coumba Sall qui soutient que sa famille restera digne jusqu’au bout. « Tout le monde sait que sa détention est politique. Mais il est resté courageux et nous donne toujours la force de supporter l’épreuve », a-t-elle réagi sur la RFM. Et de poursuivre, « de toute manière, il ne sera pas enfermé indéfiniment. Un jour ou l’autre, il sera libéré. Jamais nous ne quémanderons sa libération auprès de Macky Sall ».

Khalifa Sall est incarcéré pour détournement de deniers publics. Il a été condamné pour 5 ans et 5 millions de francs d’amende, dans le cadre de la gestion de la caisse d’avance de la mairie de Dakar. Sa candidature à la dernière élection présidentielle a été rejetée par le Conseil Constitutionnel.