Vidéo- : « La Police et la Gendarmerie voulaient arrêter Bougane parce que… »

Ndiaye Doss est revenu sur la supposée arrestation, de Bougane après la proclamation des résultats de la Présidentielle. Selon le journaliste, la Police et la Gendarmerie ont reçu des informations selon lesquelles Khafour Touré, responsable de l’Apr, a été séquestré dans les locaux de D-Médias. Ainsi, les limiers ont fait une descente pour effectivement arrêter Bougane. 

Ndiaye Doss raconte les faits

Regardez ! 

Audio – Alliance électorale: Bougane Guèye dévoile son pacte avec Idrissa Seck

Bougane Guèye était candidat à la candidature de la Présidentielle de ce 24 février 2019. Malheureusement pour lui, il a été recalé à la première étape: le fameux parrainage.

Après être recalé, il avait déclaré qu’il va soutenir Ousmane Sonko ou Issa Sall. Mais à la dernière minute, le leader de « Gueum sa bopp » rallie la coalition « Idy 2019 ». Les motifs de son choix a ébahi plus d’un.

Mais l’homme d’affaire transformé en politicien à l’émission de ce vendredi, vient élucider le pourquoi de son choix.

(03 Photos) Rencontre Wade et Bougane : L’ancien président reconsidère sa position

Au sortir de son entretien avec le Président Abdoulaye Wade, Mr Bougane Gueye a déclaré à la presse que le pape du Sopi a accepté de revoir sa position sur la prochaine présidentielle.

Le candidat recalé n’est pas entré dans les details. il dit laisser à Me Wade d’expliquer cette nouvelle option pour le départ de Maky Sall.

« Ce qui est important c’est que l’ancien président ne parle plus de boycott indique le Président Bougane au sortir de sa rencontre avec le Pape du Sopi ».

Le leader de Gueum Sa Bopp affirme sans surprise avoir demandé le soutien de Me Wade pour la coalition idy2019.

Par ailleurs, l’ancien Président a aussi félicité le jeune homme d’affaires pour son courage et ses performances sur le terrain politique en si peu de temps.

La rencontre s’est tenue ce jour à 13h au terrou bi.

Vidéo: La VAR rattrape Bougane qui disait « PASTEF ou PUR »

Bougane Gueye Dani, l’un des nouveaux alliés de Idrissa Seck fait désormais partie, des victimes de la VAR qui ne laisse rien échapper. 

Dans cette VAR, Bougane disait qu’il soutiendrait soit, Pur ou Pastef à cause de ses convictions. Qu’est-ce qui s’est passé entre temps pour que l’initiateur du « Faxas » se retourne vers le leader de Rewmi.

À vous d’en juger. Regardez!

VAR!Tiey Senegal doorkatou marteau yi barinagnou si politique bi.Le Wakh wakhete de Bougane qui avait dit PASTEF WALA PUR.

Publiée par Deugueul Dioubeul sur Mercredi 6 février 2019

Officiel- Bougane vote Idrissa Seck et donne ses raisons…

Bougane Gueye Dany, comme bon nombre des candidats recalés par le parrainage,  a officialisé son soutien au candidat du parti Rewmi, Idrissa Seck.

L’annonce a été faite  par le leader du mouvement Guem sa Bopp tard dans la nuit sur sa page facebook.

« Après réflexion, échanges avec les composantes du mouvement, il est apparu clair que le meilleur choix était Idrissa Seck qui a surtout accepté d’appliquer intégralement le programme de Gueum Sa Bopp qui s’articule autour de dix-neuf points », a-t-il dit.

Justifiant son choix, il explique que Idrissa Seck incarne la « maturité, la sagesse, l’expérience dans la gestion des affaires publiques non sans être un homme pieux et engagé pour abréger la souffrance des Sénégalais ». 

Pour rappel, Bougane avait entamé, depuis quelques jours, une tournée dans l’intérieur du pays, dans le cadre de l’opération « Faxass »

Audio – Alliance présidentielle : Bougane Guèye Dani se prononce sur la décision de « Gueum sa Bopp »

Si la majeure partie des mouvements et partis politiques de l’opposition se sont alliés avec ceux retenus par le Conseil constitutionnel, d’autres suspendent leur leur décision, attendant d’y voir plus clair…

C’est le cas du mouvement « Gueum sa bopp » dirigé par Bougane Guèye Dani. « Si jusque-là, nous n’avons pas encore choisi un candidat, c’est parce que ce n’est pas facile de le faire. Nous ne voulons pas faire un mauvais choix. En plus, j’ai contacté deux candidats. L’un a répondu, l’autre ne m’a jusqu’à présent pas répondu, mais il promet de le faire aujourd’hui. Je leur ai suggéré d’insérer le programme Gueum sa Bopp dans leur offre politique. En tout cas, je suis prêt à accompagner n’importe qui, à l’exception de Macky Sall… », précise-t-il.


Vidéo – Les graves révélations de Bougane: « L’Etat a organisé deux reunions pour m’arrêter parce que…. »

Le leader du mouvement « Gueum sa bopp » recalé au parrainage en prélude à la Présidentielle de février 2019, était l’invité de l’émission « Ndoumbélane » sur Sen TV ce vendredi.

A l’en croire, le régime en place a organisé deux réunions pour l’arrêter. « Ils ont organisé deux réunions pour m’arrêter parce qu’ils pensent que mon appui à l’opposition pourrait leur coûter cher… » dit-il!

La lettre de Bougane Guèye Dany au peuple: « Debout, Sénégalais, nous sommes coupables »

La publication par le Conseil Constitutionnel de la liste provisoire des candidats devant prendre part à la course présidentielle consacre la victoire ultime du dernier guerrier de la scène politique post-indépendance. Macky Sall exhibe le courage de sa logique politique axée sur l’extermination d’adversaires. Il a réduit l’opposition à sa plus simple expression. Il a écroué ses challengers les plus coriaces écartant de fait les deux plus anciens partis politiques du pays de la présidentielle 2019. Il a ravalé sa promesse de réduction de son mandat. Il a nommé le frère malgré un engagement de ne jamais prendre un décret en sa faveur.
Tel Laurel et Hardy, il a, par le truchement de sages à assagir, eu le gage juridique pour valider les prouesses divinatoires de son premier ministre en se choisissant quatre adversaires et son ministre de l’intérieur qui annonce à qui veut l’entendre que sa mission est d’abord de servir son parti et non la partie et qu’il ne ménagera aucun effort pour le triomphe du chef l’écurie Wathiathia.
Face à ce scénario écrit en amont par des acteurs d’un certain 23 juin devenus les théoriciens du scabreux vote sans débat de la loi inique du parrainage d’avril 2018, les sénégalais s’emmurent dans un silence coupable, criminel et parfois cupide. Pourquoi accorder à Macky Sall plus voire pire que ce qui a été refusé à Me Abdoulaye Wade ?
Sénégalais indignés, levez-vous ! Refusez ce massacre. Refusez ce crime odieux contre une démocratie acquise de haute lutte. Refusez cette complicité coupable contre les agissements d’une classe politique honteuse qui se cache derrière une démarche unitaire hypocrite ou chaque entité cache difficilement ses intérêts. Refusez cette cupidité que la mouvance présidentielle vous colle.
Sénégalais indignés, laisser cette classe politique poursuivre sa boulimie c’est envoyer notre pays dans le gouffre. Nous comprenons à présent l’audace de cette machine à broyer des adversaires pour se maintenir contre vents et marées au pouvoir.
Nous ne devons pas les laisser faire. Tout silence est coupable. Toute absence de réaction est suicidaire puisque le camp d’en face ignore votre mépris. Sénégalais de tous bords, levons nous pour stopper ce prince dont la course folle, à l’image de son T.E.R inachevé, risque de nous mener vers l’abime.
Ensemble, pour un nouveau départ méditons sur cette phrase de Al Makhoum : « Notre pays lui confiait je cite : j’ai la nostalgie de ce que j’étais et que j’ai cessé d’être depuis la programmation par les politiciens de la chute de tout ce qu’on peut appeler une valeur. Je veux redevenir un Sénégal bon, solide, courageux et authentique.

Bougane Gueye Dany
« Gueum Sa Bopp »