Ecole du parti : Boubacar Camara s’y met

Boubacar Camara, le leader du parti « Jengu », compte mettre en place une « Ecole du parti ».

Selon l’annonce qui est parvenu à PressAfrik, « l’Ecole du parti démarre ce vendredi 22 mars 2019 à 16 heures précises au siège de JENGU, avec le Professeur Serigne Mor MBAYE. Le thème du cours inaugural porte sur : « Enjeux du monde actuel pour le citoyen ».

Présidentielle 2019 – Boubacar Camara à ses militants et alliés : «Vous faites ma fierté »

« Vous faites ma fierté ». C’est par ces mots que Boubacar Camara, leader du mouvement « JENGU NGIR JËRIÑ SENEGAAL » s’est adressé à ses partisans, sympathisants, alliés et électeurs pour les féliciter. Avant de rappeler : « Le 15 mai 2018, nous nous sommes engagés en politique pour plusieurs raisons dont la plus décisive est notre devoir de remboursement d’une dette de reconnaissance envers le vaillant peuple sénégalais pour les bienfaits tirés de l’école publique, du service militaire, de la fonction publique et du secteur privé ». 

Selon Boubacar Camara, « depuis cette date, nous nous sommes retrouvés dans une organisation implantée dans tout le territoire national et dans la diaspora autour du slogan mobilisateur : JENGU (le sursaut salvateur) ». Notre vision consiste à bâtir un Sénégal prospère par un capital humain épanoui à partir de l’exploitation judicieuse des ressources naturelles notamment par l’optimisation de toutes les chaînes de valeur des produits, en renforçant les acteurs essentiels de la société, pour un développement durable ». 

Pour le candidat à la présidentielle recalée, « l’option de transformation structurelle de notre économie à travers le développement des secteurs, jadis délaissés et pourtant porteurs d’une croissance inclusive comme l’agriculture, la pêche, l’élevage, l’artisanat et la culture, nous placera définitivement sur l’orbite d’une croissance qui rabote significativement la pauvreté. Alors, l’éducation, la santé, la sécurité et la citoyenneté auront un véritable sens pour tous ».

Forts de ses convictions, l’ancien Directeur de la Douane de préciser : « Nous avons adopté une démarche unitaire en adhérant à la Coalition FIPPU ALTERNATIVE CITOYENNE, une expérience enrichissante malgré les difficultés rencontrées. Au sein de cette entité, nous avons contribué autant que possible à l’élaboration d’un programme pour un mandat de redressement de cinq ans, la constitution d’une équipe et la désignation d’un candidat à la suite d’une compétition à l’issue de laquelle votre serviteur a été désigné candidat de la Coalition FIPPU à l’élection présidentielle du 24 février 2019 ». 

M. Camara à aussi remercié vivement la Coalition SONKO Président et en premier lieu M. Ousmane SONKO de l’avoir associé pleinement à l’entreprise patriotique.

Boubacar Camara : « Ci Quatre Appuis La Macky Sall Daanalé Système Electoral Bi… ».

Le parrainage, même s’il semble être aujourd’hui une question évacuée dans le processus de validation des candidatures pour la présidentielle de février 2019, reste un sujet phare dans ce qui fait l’actualité politique de ces derniers jours.

A cet effet, comme tous les autres candidats de l’opposition, Boubacar Camara, après avoir dit en quoi ce parrainage fait partie intégrante « d’une ingénierie de fraude électorale bien mise en place par le régime actuel » a, dans le même élan, démontré comment le président Macky Sall et son groupe, « ont orchestré un plan qui déconstruit nos acquis démocratiques en matière électorale ».

Cependant, le candidat de la « Coalition Fippu » qui avait annoncé qu’il va introduire un recours, pour contrecarrer son élimination dans la course à la présidentielle par une méthode qu’il a jugé malsaine, dans un langage tout cru, a démontré avec Senego, les « malices » qui ont « corroboré cette présidentielle partie pour être la pire de toutes celles qui ont permis d’avoir au moins deux alternances avec Abdou Diouf et Abdoulaye Wade… ». « C’est la déception, mais ça ne laissera pas faire », a fait savoir Boubacar Camara.

Regardez !