Khalifa Sall : Bamba abandonne, Barthélemy persiste!

Khalifa Sall est, de plus en plus, isolé dans son combat. L’un de ses lieutenants, Bamba Fall, vient de rejoindre Ousmane Tanor Dieng, laissant Barthélemy Dias poursuivre seul la lutte.

Le duo de choc Bamba-Barth

Et pourtant, il y a quelques mois, Bamba Fall et Barthélemy Dias avaient formé un solide duo à la Médina, pour la libération de Khalifa Ababacar Sall (les vendredis rouges). Et ils en profitaient pour dénoncer le leadership de Ousmane Tanor Dieng.

Bamba Fall se démarque progressivement

Puis, peu à peu, les gens ont émis des doutes du fait de l’attitude de Bamba Fall. Cela a commencé avec l’annonce de son audience au Palais avec Macky Sall. Qui, par la suite, a dépêché une délégation à la Médina, à sa tête Boun Abdallah Dionne, pour présenter ses condoléances. À l’époque, un débat tournait sur une transhumance de Bamba Fall, qui a toujours nié.

Bamba maintient le suspens au scrutin du 24 février 2019

Se réclamant fidèle à Khalifa Sall, le maire de la Médina n’a pas pourtant suivi son mentor, qui, avec Taxawu Sénégal, a décidé de soutenir Idy 2019 pour le scrutin du 24 février. Il a joué la carte de la neutralité, en justifiant son choix. « Macky Sall, on ne roule pas pour lui. Mais quand j’ai perdu un proche, il a envoyé une délégation pour compatir. Madické Niang, c’est mon avocat, Issa Sall, je partage avec lui le Médina avec tous les « Moustarchidines ». Sonko et Idy, ils m’ont soutenu quand Khalifa Sall était en prison. Donc vu toutes ces circonstances, je ne peux qu’être neutre « , avait-il expliqué.

Après le scrutin, Bamba abdique, laissant Khalifa et Barth

Il n’a fallu que des mots doux du Comité directeur, pour convaincre Bamba Fall de retourner au Ps. Ainsi, le maire de la Médina a rejoint intelligemment le Bby, tant prôné par Ousmane Tanor Dieng et cie.

Une attitude qui laisse croire que Bamba Fall a longtemps mûri son plan.

Quant à Barthélémy Dias, il s’est montré constant dans sa démarche.

« Quant tu t’es battu si dur pour te remettre debout ne retourne jamais vers ceux qui t’ont mis à terre ». C’est par cette citation de Nelson Mandela, que Barth a décliné la main tendu du Ps.

Médina : Quand Idy perturbe le discours de Bamba…

Bamba Fall ne soutient aucun candidat. Il a suggéré à ses militants de choisir parmi les quatre (4) candidats de l’opposition. A cet effet, quand il a cité le nom de Idrissa Seck, les Médinois ont entrecoupé son discours par des cris de joies. Qui a dit que Ndamal Kadior a séduit Médina ?  

Regardez ! 

Abonnez-vous pour regar