Bus brûlé en Italie par Ousseynou Sy : voici les arguments brandis par son avocat

Hier mercredi, Ousseynou Sy a mis le feu dans un bus rempli d’écoliers à Milan, en Italie. Son avocat, Davide Lucchini, qui aura la tâche de le tirer d’affaire, a entrepris ses manœuvres pour défendre le Sénégalais. Pour lui, Ousseynou ne voulait blesser personne.

« Il ne voulait blesser personne. C’était un geste irréfléchi, il voulait faire un geste frappant pour attirer l’attention sur ce qui se passe en matière de politique migratoire. Ousseynou Sy est un homme exaspéré qui ne partage pas les politiques d’immigration restrictives, dont la dernière en date est le refus des autorités italiennes d’accueillir les migrants sur les côtes siciliennes. Il n’a jamais prétendu être victime de racisme, il est athée et n’a aucun supposé lien avec le terrorisme », explique-t-il, rapporte storie.caffeinamagazine.it.

Pour l’avocat, il n’y a aucune intention meurtrière telle que reconnue lors de l’interrogatoire qui s’est déroulée, hier mercredi, en fin d’après-midi, devant les procureurs Luca Poniz et Alberto Nobili (responsable du pool anti-terroriste).
SENENEWS

Italie – L’avocat du pyromane sénégalais rejette l’intention de faire mal

« Il ne voulait pas faire mal … ». souligne l’avocat de Ousseynou Sy, ce Sénégalais qui a mis le feu, mercredi, au bus de transport d’enfants.

« Il ne voulait blesser personne. C’était un geste irréfléchi, il voulait faire un geste frappant pour attirer l’attention sur ce qui se passe en matière de politique migratoire », explique Davide Lucchini, avocat du pyromane sénégalais, quelques heures après la folie qui aurait pu coûter la vie à 51 enfants.

Pour l’avocat, il n’y a aucune intention meurtrière telle que reconnue lors de l’interrogatoire qui s’est déroulé, hier mercredi, en fin d’après-midi, devant les procureurs Luca Poniz et Alberto Nobili (responsable du pool anti-terroriste).

« Ousseynou Sy est un homme exaspéré qui ne partage pas les politiques d’immigration restrictives, dont la dernière en date est le refus des autorités italiennes d’accueillir les migrants sur les côtes siciliennes.

« Il n’a jamais prétendu être victime de racisme, il est athée et n’a aucun supposé lien avec le terrorisme », ajoutera la robe noire, rapporte storie.caffeinamagazine.it visité jeudi à Senego.