Arrivé deuxième à la dernière présidentielle, Idrissa Seck, ne doit nullement pas baissés les armes politiques. Il doit consolider les acquis de sa coalition de 2019, pour qu’au soir des élections locales, assoir une gouvernance locale une fois le maximum de collectivités remportées sur toute l’étendue du territoire national. Une chose qui fera de lui, incontestablement, le leader politique sur qui il faut compter pour les prochaines élections Législatives et la présidentielles de 2024. Parce que la coalition IDY 2019 estampillée XXL à polariser l’essentiel de l’opposition dans le respect du leadership éclaté.

Une ambition adossée à une vision claire…

Tout le long de la campagne électorale de la présidentielle du 24 février dernier qui a vu la victoire de Macky Sall dés le premier tour, la majorité des sénégalais semble désormais comprendre le sens véritable du combat politique et de l’engagement patriotique d’Idrissa Seck.

Parce que dans ses discours et son programme, il nourrit beaucoup d’ambition pour le Sénégal, une ambition adossée à une vision claire et sous-tendue par un projet politique à la fois inclusif et plausible.

Avec la coalition IDY 2019, comme l’a si bien libellé Abdallah Cissé, Sociologue, Diplômé en leadership politique, membre du cercle des cadres de Rewmi, dans une de ses publications, «la vision de Idy2019 est très claire et les actions dépendront du commun vouloir du peuple sénégalais, le seul à décider celui qui présidera à ses destinées. Toutefois, tout semble indiquer que ce dernier a pris l’option ferme, en cette élection présidentielle 2019, de renouer le parfait amour qui le liait jadis au Président de Rewmi, après que de fausses et ubuesques rumeurs savamment orchestrées, aient été véhiculées à son endroit».

Une coalition XXL…Publicité

L’une des plus grandes forces de cette coalition a été de réussir à polariser l’essentiel de l’opposition dans le respect du leadership éclaté. On y trouve selon toujours Abdallah Cissé, des talents prometteurs, connus pour leur patriotisme, leur cursus politique et/ou professionnel : Cheikh Bamba Dièye du FSD/BJ, Taxawu Sénégal de Khalifa Sall, Malick Gackou du Grand Parti, de Thierno Bokoum du mouvement AGIR, le Capitaine Dièye du mouvement NIT, Ababacar Diop des FDS, Mamadou Lamine Diallo, par ailleurs Président de Tekki, l’ancien Premier Ministre Abdou Mbaye, Moustapha Guirassy, Hélène Tine, Pr Amsatou Sow Sidibé, Cheikh Alassane Sène, l’entrepreneur Bougane Gueye, Mme Nafissatou Wade, pour ne citer que ceux-là, Idrissa Seck doit maintenir la dynamique.

C’est la coalition qui avait plus attiré l’attention des électeurs d’ici et d’ailleurs. La coalition IDY 2019 avait proposé aux sénégalais une offre programmatique solide, définie par des experts nationaux dans leurs domaines respectifs d’intervention.

Les Locales de décembre en point de mur…

Après la débâcle au soir du 24 février 2019, la coalition IDY 2019, qui a une somme d’expérience avec de hautes personnalités publiques ayant déjà fait leur preuve, doit résolument se tourner vers la préparation des élections locales prévues au mois de décembre prochain.

Et pour se faire, le leader, Idrissa Seck doit maintenir les membres de cette coalition hétérogène pour une victoire aux élections locales. Car, contrôler les collectivités locales est une avance considérable. Cela a permis à Macky Sall qui contrôle plus de 517 collectivités locales du pays, à faire largement la différence dans nombres de départements et régions du pays, le 24 février dernier.

Laisser cette coalition s’effriter serait une erreur fatale pour le candidat malheureux arrivé deuxième à la dernière élection présidentielle.

C’est avec un bon score aux prochaines joutes locales, que le leader de Idy 2019, va espérer avoir un bon résultat aux prochaines Législatives, pour envisager la Présidentielle de 2024 avec beaucoup d’espoir, même si y aura lieu de faire confiance aux plus jeunes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *