Italie: Kalidou Koulibaly parmi les trois finalistes du Prix Prisco

Kalidou Koulibaly en course pour le Prix Prisco! Un trophée décerné chaque année pour la loyauté, le fair-play et la sympathie sportive en Italie. Le jury composé des journalistes Italo Cucci, Gianni Mura, Marco Civoli, Franco Zappacosta et Ilaria D’Amico et présidé par Sergio Zavoli s’est réuni pour procéder à la sélection du groupe de finalistes.

Le défenseur des lions du Sénégal a été ainsi retenu dans la liste des trois (03) finalistes pour cette dix-septième édition du prix Giuseppe Prisco. Selon le site spécialisé Footsenegal visité par Senego, les candidats sont divisés en catégories et les lauréats se verront attribuer une création artistique spécialement créée par le peintre, sculpteur et graveur Mimmo Paladino .

L’initiative vise à donner chaque année une reconnaissance significative au manager, à l’entraîneur et au footballeur qui ont le plus contribué, en maintenant un style de comportement responsable et Fair-Play.

Liste des Joueurs nominés: Kalidou Koulibaly (Naples), Federico Chiesa (Fiorentina), Duvan Zapata (Atalanta).

CAN U20 2019 – Les Lionceaux entrent en lice ce dimanche !

Les Lionceaux entreront en lice, ce dimanche (15H GMT), dans la Can U-20 2019. Et leur adversaire du jour n’est pas n’importe qui ! Les protégés de Youssoupha Dabo vont se frotter aux Aiglons du Mali.

Le Sénégal jouera un derby donc, ce dimanche, en match d’ouverture au Niger. Les Lionceaux ayant raté deux finales de cette compétition, en 2015 et 2017, ambitionnent de remporter la Can U-20 et entrer dans l’histoire.

Avant de viser de tels sommets, il va falloir faire le travail contre le Mali et sortir premier de la poule B. Le Sénégal joue aussi la qualification à la Coupe du monde de la catégorie.

Présidentielle 2019 : Samuel Sarr a choisi son candidat […] il rejoint la mouvance…

Samuel Sarr a décidé de soutenir Macky Sall pour la présidentielle du 24 février. « Après une large concertation avec nos 14 délégués régionaux, nos mouvements de soutien et partis alliés, nous invitons les Sénégalaises et les Sénégalais ; nos militants et sympathisants ; nos amis et parents à renouveler le pacte de confiance avec le Président Macky Sall pour les 5 prochaines années, afin de lui permettre d’achever les chantiers structurels qu’il a engagé partout à travers le pays », annonce l’ancien ministre de l’Énergie dans une déclaration que nous vous proposons in extenso.

DECLARATION DE SAMUEL AMETE SARR
POUR UN NOUVEAU DEPART…

Mes chers (es) compatriotes !
Mes chers (es) militantes et militants ! Chers (es) amis (es) !

Au moment où le Sénégal s’apprête à élire son prochain Président de la République, notre noble ambition était de faire partie des Hommes qui œuvrent pour réveiller et entretenir la flamme de l’espoir qui était en veilleuse en chacun d’entre nous.

Cette volonté de participer à la compétition électorale de Février 2019, matérialisée par le dépôt de notre candidature a été différée par le Conseil constitutionnel. Alors, conscients de notre rôle dans la préservation de la stabilité de notre Nation, nous nous sommes pliés à cette décision prise par les Sages du Conseil, bien que surprenante et difficilement acceptable.

C’est donc le lieu pour nous, de remercier du fond du cœur, l’ensemble des militants et sympathisants du Mouvement 2019 et du Parti Libéralisme Social Sénégalais (L.S.S) qui nous ont, dans un élan empreint de ferveur citoyenne, accordé leur confiance en parrainant notre candidature, avec l’intention ferme et engagée de nous accompagner dans la mise en œuvre de notre projet de société qui se traduit par l’édification d’un Sénégal Nouveau.

Certes, la tâche n’a pas été facile, et elle a exigé de chacun de nous, des efforts individuels permanents, des concessions conscientes dans le but de dégager des perspectives optimistes futuristes. Car, nous partageons les mêmes ambitions pour notre pays qui se traduisent par une passion commune de consolidation des acquis depuis une décennie.

Par ailleurs, se considérant comme des citoyens modèles et avertis des enjeux politiques et socioéconomiques du moment, et après avoir servi la République du Sénégal pendant 12 ans, nous avons décidé de nous engager résolument à nouveau en répondant, sans conditions à l’appel de la République.

Notre profonde introspection, nous a amenés à reconnaitre et accepter que les citoyens ne peuvent s’épanouir si nous ne nous investissons pas ensemble pour sauvegarder la stabilité, la solidarité et la paix sans les quelles, aucune Nation ne pourra se développer. Ne perdons jamais de vue, la situation géopolitique dans laquelle évolue notre pays dans l’espace du Sahel marquée par une ceinture d’insécurité dynamique et en perpétuel mouvement souvent mal gérée.

Aujourd’hui, le Sénégal est à la croisée des chemins. Et chaque sénégalaise, chaque sénégalais est comptable du destin de notre pays de par ses choix. Alors, ne devons-nous pas noyer nos ambitions individuelles dans l’océan de l’intérêt général ? Seulement, cela nécessite une énorme capacité de dépassement, du courage assumé et de la générosité dans l’action politique.

Ensuite, le Sénégal dispose de potentialités et d’opportunités économiques ainsi qu’un environnement des affaires attractif qui favorisent la viabilité du cadre macroéconomique. Et, nous estimons que les réalisations faites depuis 2012 dans plusieurs domaines, laissent croire qu’un renouvellement du contrat de confiance lui permettrait de consolider les acquis sur le plan économique et surtout avec la confiance affichée des partenaires techniques au développement qui se sont engagés pour accompagner notre pays.

Nous assumons notre choix d’accompagner cette dynamique de changement sans complexe et en toute lucidité, sans craindre de créer des frustrations chez ceux qui veulent imposer leur volonté strictement personnelle à la majorité.

Nous avons décidé d’accompagner une Politique, une Vision. Les hommes importent peu pour nous. C’est le devenir du Sénégal qui prime sur tout. Alors, il s’agira pour nous, de nous mettre au service de notre pays dans une dynamique participative qui se traduira par le partage avec l’équipe sortante, des grands axes du Programme que nous avions l’ambition de soumettre à nos compatriotes.

En effet, notre conviction c’est que l’émergence de notre pays passera forcément par le renforcement des politiques publiques dans les domaines de l’Education, la Santé, l’Energie, l’Optimisation des finances publiques, la Réforme de l’Administration et la lutte contre la corruption. Des efforts ont été faits, il faut le reconnaitre.

Seulement, aucune œuvre humaine n’est parfaite et prétendre bâtir un pays en 07 n’est qu’illusion et chimère. Disons-nous la vérité en face et ne soyons pas l’esclave de nos ambitions personnelles ni le prisonnier de notre esprit de vengeance. Il n’y pas de place à la haine ni à la méchanceté dans ce jeu politique sénégalais.

Apres une large concertation avec nos 14 délégués régionaux, nos mouvements de soutien et partis alliés, nous invitons les Sénégalaises et les Sénégalais ; nos militants et sympathisants ; nos amis et parents à renouveler le pacte de confiance avec le Président MACKY SALL pour les 05 prochaines années, afin de lui permettre d’achever les chantiers structurels qu’il a engagé partout à travers le pays.

Cependant, nous exhortons le Président MACKY SALL à poser des actes forts pour renforcer l’indépendance de la Justice, promouvoir l’Etat de droit, défendre les libertés, veiller strictement sur l’équilibre budgétaire.

N’est-il pas important de préciser que nous ne renonçons point à notre volonté de solliciter un jour à nouveau le suffrage de nos compatriotes.

Nous avons alors décidé de différer nos ambitions politiques au profit de l’intérêt général comme nous l’a demandé la majorité des Sénégalais.

Pour un Nouveau Départ, accompagnons le président Macky SALL.

Merci
Vive l’Afrique Vive le Sénégal

Samuel Amete SARR
Président du Libéralisme Social Sénégalais
Dakar, le 02 Février 2019

FC Barcelone : Blessé, Messi pourrait manquer son deuxième Clasico de suite

Au terme d’un match âprement disputé, le Fc Barcelone a été tenu en échec (2-2) par Valence. Auteur d’un doublé, Lionel Messi a permis aux Blaugranas d’éviter un camouflet à domicile. Mais la Pulga a fini le match au ralenti, touché à la cuisse droite.

Soigné plusieurs minutes, sur le bord du terrain, l’Argentin a plongé le Camp Nou dans un silence de cathédrale. Quatre jours avant la demi-finale aller de Coupe du Roi contre le Real Madrid (06/02, 20h), le capitaine blaugrana laisse planer le doute sur sa participation au prochain Clasico.

Selon la presse espagnole, La Pulga souffre d’une contracture à la cuisse droite et est incertain pour le match contre le Real Madrid de mercredi. Au micro de Barça Tv, Ernesto Valverde a déclaré : « Il souffre d’un problème mineur, mais nous ne savons pas encore. Demain, nous allons connaître la portée exacte de la blessure. », Apparemment optimisme, il précise : « Nous pensons que cela peut ne pas être trop mauvais. »

Présidentielle 2019 : Le capitaine Dièye zappe Sonko et roule pour Idy

Le capitaine Mamadou Dièye, démissionnaire de l’Armée, a décidé de soutenir Idrissa Seck.

« On arrive à un moment où on dépasse les débats sur la personne. Ce n’est pas la personne qui compte, on raisonne en termes d’intérêt supérieur de la Nation. Notre mouvement estime que le meilleur choix, c’est la coalition Idy 2019. Donc, nous avons décidé de soutenir le candidat Idrissa Seck », dit l’ex militaire, cité par Igfm.

Ouverture de la campagne présidentielle 2019: les dés sont jetés…

La campagne pour l’élection présidentielle du 24 février 2019 a démarré, officiellement depuis ce dimanche, à 00 heure. Idrissa Seck, Ousmane Sonko,Macky Sall Madické Niang et Issa Sall vont sillonner les quatorze régions du Sénégal pour convaincre les électeurs au cours des 21 prochains jours qui précédent le scrutin présidentiel prévu ce 24 février.

Le président sortant, candidat de la coalition Benno bokk yakaar, a ouvert sa campagne électorale à Mbacké  et à Touba. La ville sainte recevra également le leader de la coalition Madické 2019, Maître Madické Niang.

Le président de Rewmi, Idrissa Seck, débute sa campagne à Thiès, sa ville natale et base politique, ce 3 février. Le candidat de la coalition ‘’Idy 2019’’ a préféré démarrer par la Cité du Rail, une ville à fort enjeu électoral, que l’ancien Premier ministre a toujours gagnée.

A Dakar, le candidat du Parti de l’unité et du rassemblement (Pur), le professeur Issa Sall, va entamer sa campagne, en sillonnant Dakar-ville, Pikine, Guédiawaye et Rufisque, communes situées dans la banlieue de la capitale sénégalaise.

Idem pour le candidat Ousmane Sonko, qui lance sa campagne électoral à Dakar. En caravane, le leader de Pastef et ses alliés vont arpenter les artères de la capitale sénégalaise, avant de tenir un grand meeting d’ouverture sur le Boulevard De gaulle.

Ce 24 février 2018, les Sénégalais vont, pour la 11-ème fois, élire un chef de l’Etat.

Comité électoral de Bby: Une bagarre à Fann- Point E- Amitié

L’installation du comité électoral de la coalition Benno bokk yakaar à Fann- Point E- Amitié, ce samedi, s’est terminée en bagarre. Selon la Rfm, des socialistes et progressistes accusent le responsable Apr, Abdou Karim Fofana, de vouloir diriger pas force.  

L’Alliance pour la République (Apr) est accusée de vouloir diriger la structure politique pour la présidentielle dans la commune de Fann- Point E. Abdou Karim Fofana est indexé par ses alliés du Parti socialiste (Ps) et de l’Alliance des forces du progrès (Afp) lors de la réunion préparatoire au siège de l’Afp. Il y a eu bagarre.

La rencontre des leaders de Benno bokk yakaar (Bby) de Fann – Point E– Amitié s’est transformée en séance de bataille. Le responsable Ps de la commune accuse Abdou Karim Fofana de l’Apr de faire du forcing pour coordonner le comité électoral.

« Des gens de l’Apr sont à l’origine de cette situation qu’on déplore. On s’est réuni et il y avait beaucoup de monde. Les leaders voulaient se mettre en retrait pour discuter. On a été envahi par une certaine de militants qui ont commencé a scandé le nom d’une personne », a souligné Malick Diallo du Ps. En tant qu’alliés, il estime que les responsables doivent s’asseoir et discuter.

Selon M. Diallo, les alliés ont le même objectif et ne vont pas accepter le non-respect des engagements de certains responsables. « Notre seul objectif, c’est la réélection de Macky Sall. Il y a eu des incidents. Maintenant, les gens responsables sont restés dans la salle. Il y a Malick Diop, Malick Noël Seck, les leaders d’associations basées dans la commune, la doyenne Anta Niang Touré, Pr Ibrahima Diouf du Ps, Pr Sokhna Diouf, entre autres », a relevé le responsable du Ps.

Les responsables de Bby à Fann-  Point E- Amitié continuent les discussions pour avoir un consensus, sans la présence de Abdou Karim Fofana, directeur de l’Agence de gestion du patrimoine bâti de l’Etat…