El Hadji Assane Gueye : « Cas Ousmane Sonko et Issa Sall… »

Ousmane Sonko et Issa Sall, candidats à la Présidentielle, sont-ils des phénomènes ? Oui, au regard du caractère novice de leur engagement dans le landernau politique où ils ont trouvé des caciques comme Idrissa Seck, Macky Sall et d’un moindre calibre, Madické Niang.

Selon le Directeur de la Rfm, ces deux hommes politiques, drainant des vagues déferlantes, ont apporté de la fraîcheur dans la campagne, avec de nouvelles idées. Reste maintenant pour eux à approfondir davantage les programmes pour convaincre les électeurs. Même si leurs messages ont fini de pénétrer les masses, ce n’est pas suffisant comme baromètre.

Abordant aussi la violence qui vicie la campagne électorale, El Hadj Assane Gueye dira : « Au départ, c’était la violence verbale. Qui a engendré naturellement ces morts d’hommes… »

Regardez au micro de Pape Maguette Bâ et Birahime Sylla

Sondage International Political Polls : Êtes vous d’avis ?

Un sondage de l’International Political Polls a prévu une victoire éclatante de Macky Sall au premier tour de la Présidentielle 2019,  avec un pourcentage de 61.86%, suivi de Ousmane Sonko 6.75%, Idrissa Seck 6.61%, Madické Niang, 3.92%, Issa Sall 3.51%.

Le score élevé accordé au président sortant, Macky Sall, inspire des doutes sur le caractère sérieux de ce sondage, notamment en l’analysant en fonction de la Présidentielle 2012 où il avait réuni 26,58% des voix, au premier tour et des Législatives 2017, où Bby avait eu 49.47% des voix. Comment donc expliquer ses 61.86% en 2019 ? La plupart des internautes se posent la question !

Idrissa Seck peut-il n’obtenir que 6.61% des voix, avec sa large coalition que la plupart des analystes accréditent d’un poids électoral qui peut et doit faire peur au pouvoir en place ? De même que Ousmane Sonko ?

Et comment Me Madické Niang, le dernier à se déclarer candidat, peut supplanter Issa Sall qui, avec  le dévouement de ses militants, pourrait faire la surprise, aux Législatives.

Bref autant de questions qui assoient la thèse de l’impertinence d’u tel sondage !

Tambacounda : Des éléments du Pur arrêtés, leurs armes saisies

Les attaques qui ont causé la mort de trois militants de l’Alliance pour la République (Apr) à Tambacounda, ont une suite judiciaire.

Confiée à la gendarmerie, l’enquête progresse à grands pas, avec l’arrestation de 24 éléments du Parti de l’unité et du rassemblement (Pur) et leur déferrement au parquet.

Toutes leurs armes (blanches), interdites d’usage pendant la campagne, ont également été saisies.

Avec Seneweb

Urgent: Issa Sall suspend sa campagne électorale

Après les événements tragiques, qui se sont déroulés ce lundi 11 février 2019, Issa Sall très touché, décide de suspendre sa campagne électorale. Il dénonce l’attaque qu’ils ont subie et pointe du doigt Aly Ngouille Ndiaye.

« Suite aux événements tragiques à Tamba, j’ai suspendu ma campagne. Paix à l’âme des disparus. La Responsabilité du ministre de l’intérieur est engagée. Je déplore la non sécurisation des journalistes et l’attaque qu’ils ont subie. En collaboration avec la Gendarmerie, les journalistes ont été transportés en début de soirée Prompt rétablissement aux blessés.
Au moment où j’écris ces lignes nous sommes encore sur la route de Kidira où la gendarmerie a déshabillé et aligné mes éléments de sécurité .
J’appelle tous les militants et sympathisants à garder le calme », dit Issa dans un communiqué.

Décès du militant de Bby : Le Pur donne sa version et suspend sa campagne

À travers un communiqué signé du directoire de campagne de son candidat, le Parti de l’unité et du rassemblement (Pur) a réagi sur le violent accrochage entre leur caravane et des militants de Benno Bokk Yaakaar. Accrochage qui a coûté la vie à un militant de la coalition présidentielle. Dans un communiqué de presse, la formation politique du Pr. Issa Sall a tenu à donner sa version des faits. Seneweb a aussi appris que le Pur a décidé de suspendre sa campagne, pour l’instant.

https://youtu.be/6lFXCfb1gf0

« Depuis l’étape de Kolda, dans le cadre de la campagne pour l’élection présidentielle, le candidat du Pur subit des sabotages qui entravent le déroulement normal de ses activités. Après avoir été empêché de continuer sa caravane à Kolda, avec l’arrivée de Macky Sall, cette tentative de provocation a continué depuis lors ».

« Nous déplorons cette perte en vie humaine »
« C’est ainsi que ce matin du 11 février, nous avons subi des attaques de la part des militants de Bby à Tambacounda, occasionnant la mort d’une personne et plusieurs blessés, et la destruction de nos voitures. Nous déplorons cette perte en vie humaine et appelons la justice à faire son travail.

« La responsabilité d’Ali Ngouille est engagée »
Nous prenons comme témoin l’opinion nationale et internationale que le ministre de l’Intérieur Ali Ngouille Ndiaye sabote le processus électoral en minimisant la sécurité des candidats de l’opposition. Sa responsabilité est engagée dans ces événements malheureux, mais aussi à tout ce qui arrivera plus tard ».

Auteur: Seneweb 

Présidentielle 2019 : La réaction du Pur après l’incident meurtrier à Tamba , C’est un complot !

Le camp du candidat du Parti de l’unité et du rassemblement (Pur) a brisé le silence, après les violences à lui reprochées, ayant coûté la vie à Ibou Diop, un jeune membre de l’Apr de Tamba.  

https://youtu.be/6lFXCfb1gf0

Dans un communiqué parvenu à Dakaractu, le directoire de campagne du candidat du Pur, le Pr Issa Sall, a tenté d’évoquer des excuses de provocation. La structure a souligné que ‘’Depuis l’étape de Kolda, dans le cadre de la campagne pour l’élection présidentielle, le candidat du Pur subi des sabotages qui entravent le déroulement normal de ses activités.

Après avoir été empêché de continuer sa caravane à Kolda avec l’arrivée de Macky Sall, cette tentative de provocation a continué depuis lors. C’est ainsi que ce matin du 11 Février nous avons subi des attaques de la part des militants de Bby à Tambacounda occasionnant la mort d’une personne et de plusieurs blessés et la destruction de nos voitures’’, renseigne-t-il.  

Aly Ngouille Ndiaye pointé du doigt dans l’incident meurtrier de  Tamba

Le directoire de campagne dit ainsi, déplorer ‘’cette perte en vie humaine’’ et appelle ‘’la justice à faire son travail’’. Il dit aussi prendre ‘’comme témoin l’opinion nationale et internationale que le ministre de l’Intérieur Aly Ngouille Ndiaye sabote le processus électoral en minimisant la sécurité des candidats de l’opposition. Sa responsabilité est engagée dans ces événements malheureux, mais aussi à tout ce qui arrivera plus tard…’’