Battue par Sonko à Ziguinchor, Benno fait son autopsie

La coalition Benno bokk yakaar (Bby) a été laminée lors de la présidentielle du 24 février dernier à Ziguinchor par Ousmane Sonko. Suite à cette déconvenue, elle a procédé vendredi, à un diagnostic sans complaisance afin de préparer les futures échéances. 

«Sur notre défaite à Ziguinchor, nombre de personnes ne cessent de parler de vote effectif, mais personnellement, je ne pense pas que ce soit le cas. Je ne crois pas non plus qu’il soit la clé de la victoire de la coalition Sonko Président», a déclaré Dr Georges Mansaly, un des responsables de l’Alliance pour la République (Apr) à Ziguinchor. 

Dr Mansaly qui participait vendredi à une rencontre de la coalition présidentielle, laquelle avait perdu face à «Sonko Président », tentait de faire faire une introspection avec ses camarades afin de rectifier la donne. 

Et le facteur principal, selon lui, relève de la responsabilité des leaders de leur coalition dans cette partie du Sénégal : «Nous étions plutôt dans une logique de tendances et nous avons passé tout le temps à se taper dessus. Il n’y avait ni cohésion ni engagement. Au niveau de l’Ucs, les principaux responsables ont négligé certaines choses notamment les départs de nombre de leurs militants et responsables politiques dans les quartiers… C’est au dernier moment que nous avons vu que des responsables de ce parti ont des comportements fractionnistes». 

Quant au Directeur du Centre régional des œuvres universitaires et sociales (Crous) de Ziguinchor, le Dr Mamadou Diombéra, il soutient que l’heure est venue de tirer les leçons de cette défaite et de se préparer pour l’avenir. 

«Nous allons redoubler d’efforts pour une meilleure prise en charge des préoccupations de nos populations», conclut-il.


Sonko descend le Premier ministre et la RTS: « Ce qu’ils ont fait est une violation grave du code électoral »

Ousmane Sonko n’a pas aimé la sortie du Premier ministre Boune Abdalah Dione, qui a proclamé Macky Sall, vainqueur du scrutin présidentielle hier soir à  la RTS. Le candidat de la coalition Sonko 2019 a présenté ses excuses publiques à la  2stv et  au patron de cette chaîne, Elhadji  Ndiaye. Il a aussi profité de l’occasion pour recadrer le premier ministre et la RTS.

« La rts qui est l’organe national qu’on paye avec  nos impôts,  ne doit pas donner l’occasion à Boune Abdalah Dione de sortir, pour donner des résultats unilatéralement. C’est une faute grave et une violation du code électoral ». a fulminé le  patriote.

Cap-vert, Espagne, Pays Bas, Portugal, Allemagne: Sonko rafle tout

Le taux de participation est de 42,96 % soit une légère hausse par rapport a celui de 2012 qui était de 37,9%.  

Il faut dire que ce qui semblait être jusqu’ici une hiérarchie a été renversée car les résultats globaux provisoires ont aujourd’hui démontré que le candidat Ousmane Sonko devient désormais la première force politique au pays de Don Juan Carlos Borbon de Borbon. 
Les mandataires des différents candidats en lice semblent accepter le verdict des urnes car aucune observation n’a été mentionnée.  

Il faut cependant souligner que certains compatriotes n’ont pas pu exprimer leur suffrage pour des raisons diverses. 

Une situation devenue très récurrente ces dernières années. L’Etat devrait ainsi corriger ces couacs qui en toute vraisemblance ne sont pas sans conséquences sur le taux de participation de cette élection présidentielle. 
Globalement le scrutin s’est déroulé dans le calme et la sérénité, aucun incident n’a été signalé durant tout le processus électoral. 
La Decena a fini de procéder au dépouillement et les résultats globaux provisoires s’établissent comme suit : 

Nombre d’Electeurs Inscrits : 32738 

Nombre de Votants : 14439 

Nombre de suffrages valablement exprimes : 14390 

Ont obtenu : 

Macky Sall: 5215

Idrissa Seck: 2890

Ousmane Sonko: 5374

Madicke Niang:  166

ELHadji Sall: 745

Présidentielle 2019-Ousmane Sonko: « Election dou thiakhane (…) Réw dou thiakhane… »

Ousmane Sonko était en conférence de presse, ce dimanche, aux côtés de Idrissa Seck. Une conférence de presse conjointe des deux leaders de l’opposition qui fait suite à l’annonce des tendances, annonçant leur adversaire Macky Sall « vainqueur » de cette présidentielle.

Le leader de la Coalition « Sonko président » n’a pas manqué de jeter son dévolu sur une partie de la presse qu’il juge « partisane… »

Regardez !

Vidéo- En colère, El Hadji Ndiaye « 2STV » répond à Ousmane Sonko

El Hadji Ndiaye, PDG de la télévision privée 2Stv, vient de réagir sur la sortie d’Ousmane Sonko accusant la 2stv de télévision corrompue pour la présidentielle. Très remonté, il tacle fort en direct de sa télévision et apporte des éclaircissements. Ses vérités sont crues et il a l’air déçu.

Sunubuzz en écoutant ce passage, note : « Je suis très déçu de Sonko ken meunou ma dieund ken meunouma tiiteul. Je suis très désolé. Sa réaction est insensée. Na andak foula. Je ne suis pas les autres télévisions, nieup xamnagn ma. Mane ken douma dieund. Ken douma dougeul ci yen affaire yii. C’est un candidat, na xolaat nimouy waxè», clame El Hadji Ndiaye.

Conférence De Presse Conjointe De Idrissa Seck Et Ousmane Sonko… A 22 Heures…

Idrissa SECK est en route pour DAKAR pour tenir une conférence de presse conjointe avec Ousmane Sonko. L’information est donnée par sa cellule de communication. Cette face à face avec la presse va se tenir au siège de Bokk Guiss Guiss de Pape DIOP.

Idrissa Seck et Ousmane Sonko vont tenir une conférence de presse conjointe au siège de Benno Bokk Guis Guis sur la Vdn, ce dimanche, à 22 heures. Idrissa Seck a déjà quitté Thiès et est en route pour Dakar. 
Selon les premières tendances qui se dessinent, un second tour n’est pas à exclure entre Macky Sall, le président sortant, et Idrissa Seck, candidat de la coalition « Idy 2019 ». Ousmane Sonko se positionne comme le faiseur de roi.