Présidentielle : 94% à Ogo – Amadou Kane Diallo, le mandataire de Macky félicite la population

Chers Camarades, militants et militantes, Chers frères et sœurs,

Le président de la commission de recensement des votes vient de proclamer les résultats de l’élection présidentielle du 24 février 2019, avec la victoire sans conteste du Candidat de Benno Bokk Yakaar, son Excellence le Président Macky Sall.C’est avec une grande émotion et de fierté que je voudrais vous adresser mes sincères remerciements.

Ainsi, je salue votre engagement et votre détermination durant cette campagne qui a permis à notre Commune dont j’étais le Coordonnateur et Mandataire de la Coalition, de faire un score triomphal le soir du 24 Février, avec un taux de 94, 37%.
Merci pour votre participation effective à ce scrutin par la qualité de vos idées qui se sont déroulées sans aucune attaque personnelle ou par des propos diffamatoires.Je remercie ainsi, l’équipe de campagne composée d’hommes, de femmes et de jeunes dynamiques dont la qualité mérite considération et respect.
Chers Camarades ;Nous devons rester unis et solidaires pour jouer pleinement notre rôle dans la construction de notre pays pour un Sénégal pour tous, prospère et émergent.
Restons donc mobilisés, aidons le Président Macky Sall à accomplir sa mission avec succès et efficacité.
Ainsi, mes remerciements vont à l’endroit des associations féminines et aux sages de nos villages, des sympathisants, des alliés sans oublier le mouvement de soutien aux actions du président de la République, je veux citer le mouvement MTM.

Je félicite et remercie plus particulièrement, le Coordonnateur du Comité Électoral Départemental de Matam, l’honorable député Farba NGOM,pour son engagement et sa détermination pour la réélection de son Excellence le Président Macky SALL dés le premier tour.Qu’Allah le tout puissant puisse accorder au Président Macky Sall la santé, la sagesse et la vision nécessaire pour mener à bien la mission que le Peuple sénégalais vient de lui confier.

Je vous remercie infiniment.

Amadou Kane DIALLO,
Coordonnateur et Mandataire de la Coalition Benno Bokk Yakaar
de la Commune de OGO

Battue par Sonko à Ziguinchor, Benno fait son autopsie

La coalition Benno bokk yakaar (Bby) a été laminée lors de la présidentielle du 24 février dernier à Ziguinchor par Ousmane Sonko. Suite à cette déconvenue, elle a procédé vendredi, à un diagnostic sans complaisance afin de préparer les futures échéances. 

«Sur notre défaite à Ziguinchor, nombre de personnes ne cessent de parler de vote effectif, mais personnellement, je ne pense pas que ce soit le cas. Je ne crois pas non plus qu’il soit la clé de la victoire de la coalition Sonko Président», a déclaré Dr Georges Mansaly, un des responsables de l’Alliance pour la République (Apr) à Ziguinchor. 

Dr Mansaly qui participait vendredi à une rencontre de la coalition présidentielle, laquelle avait perdu face à «Sonko Président », tentait de faire faire une introspection avec ses camarades afin de rectifier la donne. 

Et le facteur principal, selon lui, relève de la responsabilité des leaders de leur coalition dans cette partie du Sénégal : «Nous étions plutôt dans une logique de tendances et nous avons passé tout le temps à se taper dessus. Il n’y avait ni cohésion ni engagement. Au niveau de l’Ucs, les principaux responsables ont négligé certaines choses notamment les départs de nombre de leurs militants et responsables politiques dans les quartiers… C’est au dernier moment que nous avons vu que des responsables de ce parti ont des comportements fractionnistes». 

Quant au Directeur du Centre régional des œuvres universitaires et sociales (Crous) de Ziguinchor, le Dr Mamadou Diombéra, il soutient que l’heure est venue de tirer les leçons de cette défaite et de se préparer pour l’avenir. 

«Nous allons redoubler d’efforts pour une meilleure prise en charge des préoccupations de nos populations», conclut-il.


Macky Sall demande au PM de préparer la cérémonie d’investiture, avant la publication des résultats

En conseil des ministres ce mercredi,  Macky Sall, président sortant demande au Premier ministre de faire prendre toutes les dispositions, en relation avec les services compétents de l’Etat, pour la bonne préparation de l’installation du Président de la République élu à l’issue du scrutin du 24 février 2019. Une déclaration rendue publique alors que le juge Demba Kandji et Cie  n’ont pas encore donner les résultats provisoires du scrutin présidentiel.  

Le Président Macky SALL a réuni le Conseil des ministres, mercredi 27 février 2019 à 11 heures au Palais de la République 

Entamant sa communication autour de la bonne organisation de l’élection présidentielle du 24 février 2019, le Chef de l’Etat adresse ses chaleureuses félicitations au Peuple et aux électeurs sénégalais pour leur mobilisation massive et exceptionnelle, dans le calme et la sérénité, à l’occasion du scrutin du 24 février 2019. 

Le Président de la République adresse également ses félicitations au Gouvernement, au ministre de l’Intérieur notamment, aux services de l’Etat, aux forces de défense et de sécurité et à l’ensemble des acteurs du processus électoral qui ont permis, dans un esprit constructif, et sous la supervision de la CENA et des observateurs nationaux et internationaux, le déploiement optimal des opérations électorales, le bon déroulement de la campagne ainsi que la parfaite tenue du scrutin. 

A cet égard, le Chef de l’Etat magnifie encore une fois, la maturité du Peuple sénégalais, la solidité et la transparence de notre système démocratique, de même que l’exemplarité de notre administration électorale qui a démontré son professionnalisme, son impartialité et son caractère républicain. 

En outre, le Président de la République rappelle l’impératif de faire respecter toutes les procédures prévues par les lois et règlements, notamment la Constitution et le Code électoral, en vue de la proclamation des résultats provisoires et définitifs du scrutin de l’élection du Président de la République par les commissions départementales et nationale de recensement des votes, et le Conseil constitutionnel. 

Par ailleurs, appréciant cette élection présidentielle comme une victoire du Peuple sénégalais, le Chef de l’Etat indique qu’elle doit, plus que par le passé, raffermir l’Unité nationale, rassembler toutes les sénégalaises et tous les sénégalais autour de l’essentiel, consolider le rayonnement démocratique, la paix et la stabilité du pays à travers le sens élevé des responsabilités des acteurs politiques et l’accélération du développement économique, social, équitable et durable du Sénégal. 

Dans ce cadre, le Chef de l’Etat réitère ses félicitations au Premier Ministre et à l’ensemble du Gouvernement pour les réalisations du bilan et le travail exceptionnel accompli afin de promouvoir le bien-être de nos compatriotes avec la matérialisation intensive du Plan Sénégal Emergent (PSE). 

Enfin, le Chef de l’Etat remercie et félicite toutes les populations ainsi que ses soutiens politiques, qui l’ont accueilli avec générosité et enthousiasme durant son périple national lors de la campagne. 

Poursuivant sa communication autour de la préparation de l’entrée en fonction du Président de la République élu, le Chef de l’Etat demande au Premier ministre de faire prendre toutes les dispositions, en relation avec les services compétents de l’Etat, pour la bonne préparation de l’installation du Président de la République élu à l’issue du scrutin du 24 février 2019. 

Le Chef de l’Etat a terminé sa communication sur son agenda et les préparatifs de la fête du 4 avril 2019, marquant le 59ème anniversaire de l’accession du Sénégal à la souveraineté internationale. 

Le Premier, après avoir salué l’exception sénégalaise et la maturité du peuple sénégalais, a dressé au nom du Gouvernement ses chaleureuses félicitations au Chef de l’Etat. Par ailleurs, se réjouissant du pilotage remarquable de tout le processus électoral, il a apprécié la campagne faite de mesure et d’équilibre, de spontanéité et de générosité dans l’effort du Chef de l’Etat qui a été à la rencontre des Sénégalaises et Sénégalais, qui ont exprimé à travers leur vote, leur adhésion à son message d’avenir, conformément au nouveau programme pour les cinq prochaines années. 

Le ministre des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’Extérieur a fait le point de la situation sous régionale, africaine et internationale. 

Le ministre de l’Economie, des Finances et du Plan a fait le point de la conjoncture économique nationale et internationale. 

Le ministre de l’Agriculture et de l’Equipement rural a rendu compte du suivi de la commercialisation arachidière et de la préparation de la campagne agricole. 

Le Ministre de la Femme, de la Famille et Genre a fait une communication relative à la préparation du 8 mars, journée internationale de la Femme. 

Au titre des textes législatifs et règlementaires, le Président de la République a promulgué : 

– le projet de loi autorisant le Président de la République à ratifier l’Acte additionnel à l’Accord de coopération inter-état portant sur le développement et l’exploitation des réservoirs du Champ Grand-Tortue/Ahmeyim et relatif au régime fiscal et douanier applicable aux sous-traitants entre la République islamique de Mauritanie et la République du Sénégal, signé le 21 décembre 2018 à Nouakchott ; 

– le projet de loi autorisant le Président de la République à ratifier le Millennium challenge Compact entre la République du Sénégal agissant à travers le ministère de l’Economie, des Finances et du Plan et les Etats-Unis d’Amérique agissant à travers le Millenium Challenge Corporation, signé à Washington D.C., le 10 décembre 2018 ; 

– le projet de loi autorisant le Président de la République à ratifier le Protocole portant amendement de la Convention relative à l’aviation civile internationale, article 83 bis, signé à Montréal, le 06 octobre 1980. 

Urgent : Intox, le Khalife général des Mourides n’a pas félicité Macky Sall…

Depuis quelques heures, des rumeurs circulent, selon  lesquelles , le Khalife général des Mourides Serigne Mountakha Mbacké aurait appelé et félicité Macky Sall après sa supposée victoire à cette élection.

Le site d’informations mouride Assirou.net, vient de fournir, un démenti et rappelle qu’il y a quelques jours, le saint homme avait fait une sortie pour déclarer avec la plus grande fermeté que seul Serigne Touba l’intéressait.

Selon notre source, le coup de fil a bien eu lieu, mais s’est uniquement limité à un « Ziare » d’un disciple à son marabout, confirme un proche de l’entourage du saint homme.

Urgent : Macky Sall limoge Me Moussa Diop, DG de Dakar Dem Dikk

Me Moussa Diop n’est plus Directeur général de Dakar Dem Dikk (Ddd). Selon des sources de emedia.sn, avocat et responsable politique à Podor, a été limogé en Conseil des ministres, ce mercredi.

Moussa Diop a été démis de ses fonctions après ses propos polémiques sur l’autoroute Illa Touba. L’ancien Directeur général a déclaré : « J’ai vraiment envie d’aller louer un caterpillar pour enlever ila Touba pour mettre Ila Fouta. Si j’étais à la place du Président Macky Sall, j’ aurais détruit l’autoroute ILa Touba pour l’amener à Fouta. »
L’ancien Dg est revenu sur ses propos pour dire qu’il l’a tenu dans un contexte politique.

Présidentielle 2019 : la guerre des chiffres se poursuit

Chacun ses chiffres ! C’est le constat fait 72 heures après la tenue de l’élection présidentielle au Sénégal. En effet, si les affidés au président sortant Macky Sall se sont adjugés 58% des électeurs, place à la coalition «Idy2019» de brandir ses chiffres, lesquels indiquent un deuxième tour inéluctable. 

58% ! C’est le chiffre qu’aurait obtenu la coalition Benno bokk yakaar (Bby), à l’issue du scrutin qui s’est tenu le dimanche 24 février 2019. C’est du moins, l’avis de certains membres de ladite coalition qui ont publiés des chiffres qui proviendraient des différentes commissions départementales de recensement des votes.  

En effet, à en croire Moustapha Diakhaté, Abdoul Mbow, entre autres, la coalition présidentielle aurait largement dépassé le pourcentage requis (50%+1 voix), nécessaire pour concéder à leur champion Macky Sall, un second mandat. 

Mais, c’est sans compter avec l’intransigeance de l’opposition quant à la tenue d’un second tour. De l’avis de membres de la coalition «Idy 2019» qui ont brandi eux aussi des chiffres issus, selon eux, des procès-verbaux, Idrissa Seck aurait récolté près de 27% des suffrages qui se sont valablement exprimés contre 46% pour Macky Sall. Ce qui  ne laisse aucun doute sur la tenue d’un second tour pour les départager. 

Dans cette guerre larvée entre différentes écuries politiques, les observateurs de la société civile, de l’Union européenne (Ue), de l’Union africaine (Ua), entre autres tentent de calmer le jeu en invitant les acteurs à garder le calme et à faire confiance aux institutions lesquelles sont les seules habilitées à publier les résultats officielles. 

La Commission nationale de collecte des résultats (Cncr) dont le président, le juge Demba Kandji avait animé un point de presse au lendemain du scrutin (lundi 25 février), a promis de rendre public les résultats avant vendredi prochain à minuit, comme le stipule la Constitution. 

Mais, cet appel des observateurs risque de ne pas être entendu puisque la position des différents états-majors reste figée.


Abdoulaye Wade envoie un message à Macky Sall, lui demandant de…

Cheikh Guèye, Maire de Dieuppeul/Derklé/ Castors vient de faire une révélation de taille sur le plateau de l’émission Faram Facc (Tfm). Selon le maire et membre de la coalition « Idy 2019 », l’ancien président Abdoulaye Wade a envoyé un message au candidat sortant Macky Sall.

A l’en croire, Wade-père demande à Macky Sall de tenir bon pour affronter le deuxième tour. Même s’il a appelé ses partisans à ne pas participer au vote, le Secrétaire général du Parti démocratique Sénégalais suit de très près les résultats.