Sonko décline la main tendue de Macky

Ousmane Sonko décline l’appel au dialogue de Macky Sall. Le Pastef parle de « non-événement ».

El Hadji Malick Ndiaye : « Nous sommes passés à autre chose, parce que c’est un non-événement et nous ne souhaitons pas réagir. »

Pour l’instant, au sein de la coalition Idy2019, c’est motus et bouche cousue.

Victoire de Macky Sall au 1 er tour : « Un combat déséquilibré… »Selon Cheikh Bamba Diéye

Ce qui est sorti comme résultat n’est en réalité, que le souhait d’un candidat parmi les candidats. Un processus électoral, ou une élection ne peut être jugé sur l’instantanéité du vote, a fait savoir Cheikh Bamba Dieye.

Le leader de FSD/BJ d’ajouter, que les acteurs politiques de l’opposition ont fait preuve d’un grand esprit démocratique, rapporte Seneweb.

Ils ont continué à se battre pour leur pays pendant que leur droit ont été molestés et le combat déséquilibré.

Avec le peuple sénégalais, nous avons subi les inconvénients liés à la confection de la nouvelle carte d’identité et la grande injustice dans sa distribution , en sus de l’acharnement sur les acteurs politiques, qui a mené nombre d’entre eux en prison sans compter le parrainage.

Si nous sommes là c’est qu’il faut constater que le candidat sortant vient de poser le dernier acte de sa volonté de confiscation de la volonté souveraine du peuple sénégalais, des citoyens qui nous ont soutenus, pour dénoncer avec la dernière énergie la forfaiture électorale, qui nous a été servie et dont le point d’orgue est, les résultats que nous rejetons.

Ndella Madior Diouf claque la porte de Madické Niang…

Ndella Madior Diouf ne cache pas ses vérités. Elle a décidé de quitter le camps de l’opposition et plus particulièrement le parti de Madické Ndiang.

Selon Seneweb, la dame est déçue de l’attitude des dirigeants qui ont refusé 
d’introduire un recours auprès du Conseil constitutionnel. 

«Rester dans cette opposition, c’est perdre du temps. Leur acte est grave. 
Ce sont des incompétents», laisse-t-elle laissé entendre.

Le message de Macky à Idrissa, Sonko, Issa, Madické, après sa victoire!

Réélu pour un deuxième mandat par les Sénégalais, le président Macky Sall a adressé, un message de remerciements aux Sénégalais, à son directoire de campagne et à la coalition Bby.

Après s’être réjoui du bon déroulement du scrutin du 24 février 2019, Macky Sall a tenu , à assurer qu’il respectera le choix des Sénégalais, qui n’on’t pas voté pour lui.  » Il y a eu ni vainqueur ni vaincue, je considère qu’il n y a plus d’électeurs, ni de camps, je ne vois qu’un seul camp. C’est le Sénégalais qui a librement exercé son devoir citoyen . Je serai le président de tous les Sénégalais et toutes les Sénégalaises ».

Ainsi, il tend la main à toute l’opposition notamment à Idrissa Seck, Ousmane Sonko, Madické Niang, Issa Sall, à la société civile , pour un dialogue après sa prestation de serment, le 2 février 2019.

Les deux anciens présidents Abdou Diouf et Abdoulaye Wade y sont aussi conviés

« Je salue les autres candidats à l’élection présidentielle. Après ma prestation de serment, je leur convie tous à un dialogue, y compris Abdoulaye Wade et Abdou Diouf. »

Officiel !!! Le Conseil constitutionnel valide la victoire de Macky Sall avec 58,26%

Les 7 sages du Conseil constitutionnel ont procéder ce mardi à la proclamation des résultats définitifs de l’élection présidentielle du 24 février 2019. Et  c’est le candidat de la coalition Benno Bokk Yaakar qui obtient la majorité avec 58,26% des voix, suivie du candidat de la coalition Idy 2019 avec 20.51%. Le  candidat Ousmane Sonko qui en troisième position avec 15, 67 , Issa Sall arrive en quatrième position avec 4,07 %des voix, Madicke Niang bouclela liste avec 1,48%. 

La Commission nationale de recensement des votes, dirigée par le juge Demba Kandji, avait livré, jeudi passé, les résultats provisoires donnant le candidat de Benno, Macky Sall, vainqueur du scrutin avec un score de 58,27%. Il est suivi d’Idrissa Seck (20,5%). Ousmane Sonko est arrivé en troisième position avec 15,67 %. Madické Niang et El Hadj Issa Sall ont obtenu respectivement 1,48% et 4,7%.   

Après l’expiration du délai de 72h, les juges du Conseil ont donc, comme le prévoit l’article 35 de la Constitution, proclamé les résultats définitifs, ce mardi.

La « victoire acquise », Ibrahima Pouye invite le Président Macky Sall à impliquer la jeunesse dans la gestion du pouvoir

Les élections se sont déroulées dans le calme, contrairement aux craintes de nombre de Sénégalais. Provisoirement déclaré vainqueur, au premier tour, par le juge Demba Kandi, en attendant, ce mardi, la décision du Conseil constitutionnel, Macky Sall a été interpellé par Ibrahima Pouye, porte-parole de la Coalition Bby à Grand-Yoff.

« Nous Saluons l’esprit républicain des citoyens lambdas et du peuple Sénégalais de ne pas répondre à l’appel au soulèvement populaire et au boycot des élections. Ce qui montre encore, une fois la maturité des Sénégalais. Ce Pays est indivisible, les citoyens, particulièrement les jeunes, sont devenus matures et prospères grâce au Président Macky Sall…« , s’est félicité Ibrahima Pouye qui appelle la classe politique, tout comme les citoyens, « à venir travailler avec le Président réélu pour des lendemains meilleurs et l’émergence de notre cher Pays, le Sénégal« .

Il réitère aussi ses félicitations à la jeunesse des cinq coalitions et leurs leaders pour leur engagement républicain et patriote. « Nous félicitons notre candidat et lançons un appel solennel au Président Macky Sall pour qu’il invite et imprègne davantage la jeunesse de ce Pays dans la gestion du pouvoir« , conclut le porte-parole de Benno à Grand-Yoff.

Présidentielle – Victoire de Macky Sall à Dakar : Ousmane Faye se félicite de l’implication directe de la Marième Faye Sall

Une victoire acquise dès le premier tour par le chef de l’Etat Macky Sall, Ousmane Faye et ses camarades de Manko Wattu Sénégal (MWS) l’ont célébrée, ce dimanche, en compagnie des responsables des partis et mouvements alliés de Benno de Pikine. Un moment de gaieté de cœur qui n’a pas empêché au leader de MWS de faire preuve de reconnaissance à l’endroit de la Première Dame pour son implication directe à la victoire acquise dans le département de Dakar, mais aussi à Pikine et d’autres localités pour ses nombreuses actions sociales.

Des épouses comme Marème Faye Sall, rares sont les chefs d’Etat qui en ont. En plus des nombreuses actions sociales et l’appui constant et régulier dont elle fait montre à l’égard de sénégalais, de manière générale, la Première Dame s’est en plus montrée très engagée sur le plan politique.

Selon Ousmane Faye, « il faut que les membres de la mouvance présidentielle, surtout du département de Dakar, reconnaissent, à sa juste valeur, le travail acharné fourni par Marème Faye Sall. On l’a vue, avec le Ministre de l’Economie, Monsieur Amadou Ba, parcourir les communes et les localités pour battre campagne. Ces efforts, nous les avons tous appréciés à sa juste valeur. Nous décernons donc, une mention très honorable à la Première Dame pour qui son implication aura été d’un grand apport sur les résultats finaux ».

En effet, poursuit Ousmane Faye, « si on avait la Première Dame à Pikine, je vous assure qu’on aurait glané un score de plus de 75% dans le département, tellement son implication a fini d’émouvoir les citoyens ».

Aux responsables et militants de Pikine, le patron de MWS décerne le satisfecit et les encouragements à briguer d’autres scores plus mémorables lors des élections prochaines. « Je me dois, en marge de la célébration de cette belle victoire acquise par et pour le Président Macky Sall, vous remercier pour l’important travail de qualité que vous avez abattu dans le département. Je vous exprime toutes mes félicitations et vous encourage à conserver cette unité pour aller à l’assaut d’autres échéances dans le seul et unique but d’offrir au chef de l’Etat une majorité confortable dans toutes les élections à venir », se veut M. Faye.


Macky Sall a effectué sa première sortie publique, hier, depuis sa réélection et mobilise ses troupes pour les Locales de décembre

Macky mobilise ses troupes pour les Locales de décembre

Le chef de l’Etat, Macky Sall, s’est rendu hier à Rufisque pour présenter ses condoléances à la famille de l’imam ratib El Hadji Boubou Sow rappelé à Dieu le 20 février dernier. L’occasion a été saisie par le chef de l’État pour appeler les militants de l’Alliance pour la République (Apr) de Rufisque de se mobiliser en direction des élections locales de 2019.

« Je vous félicite pour le résultat acquis lors de la présidentielle qui dépasse de loin celui obtenu aux législatives de 2017. Cela a été possible grâce à l’unité que vous avez réussi à matérialiser. Je vous demande de poursuivre dans cette lancée jusqu’au mois de décembre pour les élections locales », a déclaré le chef de l’Etat.

Suivant les résultats provisoires de la présidentielle du 24 février dernier, le chef de l’Etat, Macky Sall, a été relu au premier tour avec 58,27% des voix.

IGFM

Macky Sall : «Les secrets de ma victoire »

Depuis les résultats de la Présidentielle, la parole du chef de l’Etat Macky Sall était épiée.

Attendue. Mais hier le Président Sall  a brisé le silence à la suite de la cérémonie de présentation de condoléances de Boubou Sow, un imam de Rufisque décédé. Après avoir rendu hommage aux victimes, le Président a lâché un aveu entre deux phrases émues.

«Les secrets de ma victoire résident dans l’unité de Benno Bokk Yakaar», a dit Macky Sall. Qui était accompagné de Mahmoud Saleh et de Farba Ngom. Il y avait aussi les responsables Apéristes de Rufisque comme le ministre de la Justice, Ismaëla Madior Fall, celui de l’Economie maritime,

Oumar Guèye, le président du Conseil départemental, Daouda Ndoye, le député Seydou Diouf, les membres du Hcct, du Cese. La famille du défunt a félicité le Président de sa victoire. Le Président Macky Sall a brisé le silence. C’était à l’occasion de la cérémonie de présentation de condoléances d’un imam de Rufisque.