Médina : Quand Idy perturbe le discours de Bamba…

Bamba Fall ne soutient aucun candidat. Il a suggéré à ses militants de choisir parmi les quatre (4) candidats de l’opposition. A cet effet, quand il a cité le nom de Idrissa Seck, les Médinois ont entrecoupé son discours par des cris de joies. Qui a dit que Ndamal Kadior a séduit Médina ?  

Regardez ! 

Abonnez-vous pour regar

Idrissa Gueye: « J’étais prêt pour le PSG. Je suis donc déçu. »

Ciblé par le Paris Saint-Germain cet hiver, Idrissa Gueye a été retenu par Everton. Le milieu de terrain des Toffees revient sur cette déception et ses discussions avec le club de la capitale.

 
Ciblé par le Paris Saint-Germain cet hiver, Idrissa Gueye a été retenu par Everton. Le milieu de terrain des Toffees revient sur cette déception et ses discussions avec le club de la capitale. Gueye est resté à Everton cet hiver Cet hiver, Idrissa Gueye était tout en haut de la short list du Paris Saint-Germain pour renforcer son milieu de terrain. Mais l’ancien Lillois est finalement resté à Everton durant le mercato, faute d’accord entre les deux clubs. Pour L’Equipe, le joueur de 29 ans est revenu sur ce transfert avorté.

« C’est un rêve qui ne s’est malheureusement pas réalisé, soupire Gueye. J’étais prêt pour le PSG. Je suis donc déçu. Mais je vois aussi que le travail paie. » Après avoir proposé 25 millions d’euros puis 30 millions d’euros, le Paris SG n’a pas réussi à faire plier les Toffees, qui réclamaient 40 millions d’euros, malgré la pression mise par le joueur lui-même pour partir.

Car Gueye avait bien réclamé son départ à ses dirigeants. « Everton a mis le frein tout de suite. Il ne voulait pas me vendre. J’ai poussé. J’ai vu les dirigeants pour leur dire mon envie d’aller à Paris, que c’était une opportunité en or, un énorme challenge à ne pas laisser passer à 29 ans », explique l’international sénégalais. D’autant plus que le feeling était bien passé avec l’entraîneur parisien Thomas Tuchel.

Gueye a discuté plusieurs fois avec Tuchel

Les deux hommes ont échangé plusieurs fois par téléphone . « Il m’a exposé son projet technique. On a parlé de jeu, de mon jeu. Je lui ai dit mes ambitions. Je l’ai ensuite eu plusieurs fois derrière. On a échangé également par textos » , raconte le joueur, qui a aussi reçu un appel du président Nasser Al-Khelaïfi. En revanche, il n’a jamais parlé avec le directeur sportif parisien, Antero Henrique. « Je ne l’ai pas eu. Je n’ai jamais trop compris ce qui se passait avec lui. Everton non plus, d’ailleurs… » , glisse-t-il.

Refusant d’aller au clash, par « éducation », Gueye a donc finalement vu le PSG recruter Leandro Paredes pour 47 millions d’euros. « Mais j’ai été honoré que le PSG s’intéresse à moi. Maintenant, je sais que j’intéresse ce genre de club, que je suis prêt à franchir un dernier cap pour rejoindre un top club européen » , indique-t-il. « Ce n’est peut-être pas fini avec Paris… », ajoute le natif de Dakar. Une phrase qui sonne comme un petit message envoyé au Paris SG.

Vidéo : Bambali, le village de Sadio Mané, bloque le convoi de Sonko… Regardez !

La popularité de Ousmane Sonko n’est plus à démontrer. Pour une première participation à une Présidentielle, le jeune inspecteur des impôts radié de la fonction publique continue d’attirer les Sénégalais.

Au passage de son convoi à Bambali, le village de l’international Sadio Mané, le candidat Sonko a été bloqué par les jeunes qui l’ont incité à descendre et tailler bavette avec les populations.

Regardez !


Présidentielle 2019: Abdou Karim Sall snobe Sonko et minimise la coalition « Idy 2019 »

La rubrique campagne de Senegal7, a reçu,ce vendredi, le Directeur de l’Autorité de Régulation des Télécommunications et des Postes (ARTP), Abdou Karim Sall. Ce fidèle parmi les fidèles de Macky  mène sa campagne à Grand Mbao. Au micro de notre site de référence, il a livré sa méthode pour conquérir la population de ladite localité. Le responsable Apr se dit confiant pour une victoire de son mentor, au soir du 24 février. Le boss de l’Artp s’est aussi prononcé sur le cas de Me Wade. A cette occasion, il n’a pas manqué de railler certains candidats de l’opposition. Regardez.

(10 photos): Issa Sall reprend sa campagne sous la vigilance de la gendarmerie

Après la suspension de sa campagne, le leader du PUR, El Hadj Issa Sall  a repris sa campagne électorale ce vendredi 15 février 2019. Pour cette journée, il va sillonner Kébémer, Ndande, Kelle, Léona, Sakal, Saint-Louis et environs

Comme l’avait si bien annoncé Aly Ngouille Ndiaye, désormais, les forces de l’ordre assurent la sécurité des candidats  pour le reste de la campagne électorale. Ainsi donc, la caravane de Issa Sall qui a quitté Tivaouane ce vendredi,  est entouré des éléments  de la gendarmerie en direction de Saint-Louis.

L’hommage de Idy à Khalifa

Idrassa Seck a rendu un vibrant hommage à Khalifa Ababacar Sall. Il a profité de son passage à Goudiry devant  la maire socialiste proche de Khalifa, Thiédel Diallo pour parler de son allié.

Pour le candidat de la coalition Idy 2019 « Si on n’avait pas utilisé la justice pour écraser des adversaires politiques, il y’aurait d’autres candidats comme Khalifa Sall. Au lieu d’utiliser la justice pour protéger les citoyens, le gouvernement l’utilise pour les écraser. »

Il exhorte ainsi la population à y mettre fin avec comme seule arme leur carte d’électeur. « L’arme qu’il faut pour le faire partir le 24 février 2019, c’est la carte d’électeur. Il faut bien la garder et aller voter massivement pour la coalition Idy 2019. Après il ne restera qu’à venir fêter la victoire au soir du 24 février » espère-t-il.

Idrissa Seck : « Ce que le médecin m’a dit après 12 jours de campagne »

Tamba, envoyé spécial) – Malgré de longs trajets, parfois sur des routes et des pistes chaoteuses, le candidat de la coalition Idy 2019 semble toujours tenir le coup physiquement. Idrissa Seck rassure sur son État de santé : « Le médecin m’a dit que je ne cours aucun risque pour les jours qui restent dans la campagne électorale », a confié le patron de Rewmi, jeudi à Kromadji (Tamba).

Mais après 12 jours, la fatigue commence à se faire ressentir sur les visages. « Avec l’état des routes et les longues distances qu’on a fait, c’est normal qu’on ressent quelques difficultés, acquiesce-y-il. Mais globalement ça va. »

Toutefois l’ancien maire de Thiès a un secret. Il confie : « Un grand universitaire m’a dit que l’équilibre d’une personne se situe entre trois cercles : la bonne alimentation, la santé-sport et le stress management. Il faut aller s’asseoir à l’intersection de ces trois cercles. »

SENEWEB

Debat: Idrissa Seck exige la participaton de Macky Sall

Encore une chaise vide le 21 février sur le plateau du Débat présidentiel ? Après avoir donné son accord, le candidat de la coalition « Idy 2019 », Idrissa Seck a exigé la participation du Président sortant Macky Sall à #Sunudebat, lancé par des internautes sénégalais qui veulent que les candidats s’affrontent à travers un débat télévisé sur leur programme dans le cadre de la presidentielle du 24 février 2019. 

« J’avais donné mon acord pour débattre avec le candidat sortant, de son bilan, des scandales de la mal gouvernance, de la manipulation de la justice. Preuve à l’appui mais sil n’est pas là, çà n’a aucun intérêt. Je n’ai rien à discuter avec les autres candidats de l’opposition », a-t-il déclaré dans une interview après son meeting à Kidira. 

Pour rappel, le camp du pouvoir a ouvertement décliné l’invitation à participer à ce débat, par le biais du ministre chargé de communication du Palais El Haj Kassé.