Bamba Fall est-il toujours dans le Califat ?

Khalifa Ababacar Sall vote Idrissa Seck pour cette Présidentielle. C’est acté, au nom des alliances et mésalliances qui articulent cette joute qui, pour sûr, marquera un tournant idéologique dans les configurations politiques. Cette décision prise après que ses demandes ont été rejetées par la Cour de Justice de la Cedeao, les regards et les oreilles se tournent vers Bamba Fall, son principal lieutenant. De quel bord se situe-t-il ?

De visu et d’entendu, on n’a pas senti le maire de la Médina emballé par cet appui verbalisé de l’ex maire de Dakar au candidat de la coalition, « Idy 2019 ». Toujours est-il que Bamba Fall annonce qu’il va se prononcer, ce samedi, sur le candidat qu’il va soutenir. C’est cette annonce, ce rendez-vous de prise de parole nous interpelle. Pourquoi Bamba qui se dit fidèle à Khalifa se prononce-t-il, ce samedi ? A quoi bon donner rendez-vous pour cela, si ce n’est pour prendre le contre-pied de son allié politique ? Est-il besoin de convoquer la presse pour dire qu’il se range derrière l’ex maire de Dakar ?  Pourquoi se donne-t-il ce temps de réflexion pour répondre à un ami de conviction de longue date ?

Autant de questions qui suscitent moult polémiques dans le landernau politique. Car, d’aucuns se demandent si l’affinité entre les deux enfants rebelles du parti socialistes émettent toujours sur les mêmes ondes. Nagent-ils toujours dans les mêmes eaux. Les relations politiques jugées exemplaires entre les deux hommes, sont-elles toujours ce qu’elles étaient lorsqu’ils se battaient naguère pour préserver, disaient-ils le socialisme du Parti socialiste, essuyant alors les foudres et de Tanor qui le vouait, militants et responsables liés, au desiderata de Macky Sall, dans la marre du Benno bok yaakaar ?

Question anachronique, au regard de ce que Khalifa Sall et Bamba Fall ont encore en partage : la frustration et l’acharnement, la commune volonté de vie politique commune. Mais, combien compréhensible, vu dernièrement le discours moins virulent de Bamba contre le Macky et ses mises au point concernant le postulat de l’intérêt des Médinois dans toute décision de soutien à un candidat qu’il prendrait ? La promptitude des administrés à s’approprier le combat de Khalifa Sall doit-elle inspirer Bamba Fall à s’aligner, illico presto, derrière le prisonnier socialiste ? A faire sien le soutien électoral que Khalifa Sall apporte à Idy ?

Il n’y a pas de tête lucide entre les deux termes d’un choix, disait un confronté au dilemme. Les esprits seront édifiés entre la constance politique et la real politik.

Ce sera samedi au lever du soleil sur la Médina, Rebeuss, Dakar et sur le Sénégal.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *