Comment les chefs d’Etat préparent le défilé, Selon le colonel Antoine…

Dans un entretien accordé Emedia, le Colonel à la retraite, Antoine Wardini a été interrogé sur la manière dont les présidents de la république préparent le défilé de la fêté de l’indépendance.

« Au niveau des chefs d’Etat-major des armées, quand on passe la première phase qui est celle de la conception, on soumet le thème choisi au président de la République pour la validation », a -t-il laissé entendre

L’ancien commandant de la Zone militaire n°1 qui a organisé les défilés de 2008, 2009 et 2010 sous le magistère de l’ancien président de la République, Me Abdoulaye Wade d’ajouter « une fois qu’il valide le thème, il nous laisse dérouler. Le président de la République ne s’immisce pas dans l’organisation du défilé. »

M. Wardini explique qu’il travaillait avec le chef de protocole, Bruno Diatta à l’époque. « Il était notre intermédiaire direct auprès du chef de l’Etat. Je gérais avec lui tout ce qui était invitation, protocole, rencontre, exposé entre autres. A chaque fois que j’avais besoin des services de l’Etat, je passais par le protocole de la présidence. »

Les penaltys exclut, Sadio Mané est le meilleur buteur de la Premier League

Actuel deuxième meilleur buteur de la Premier League à égalité avec Salah, Harry Kane et Pierre-Emerick Aubameyang, Sadio Mané est en train de réaliser sa meilleur saison dans le championnat Anglais.

Le média Anglais Sky Sports s’est amusé a refaire le classement des meilleur buteurs sans comptabiliser les penaltys. Avec 17 buts Sadio arrive en tête dans ce nouveau classement, devant Aguero qui totalise que 16 buts.

Barthélemy Dias : « Ma main sur la Bible, Macky Sall a tripatouillé le fichier électoral” Agnam au Fouta où même les moutons ont voté

Le maire de Mermoz, Barthélemy Dias, a fait face, ce samedi, à la presse. Dans son discours, il a fait cas de « tripatouillages, notamment à Agnam au Fouta où même les moutons ont voté, pour une réélection de Macky Sall au premier tour lors de l’élection du 24 février dernier ».

Le proche de Khalifa Sall de marteler : « Macky Sall et certains services de l’État ont tripatouillé l’état civil des Sénégalais. Je mets ma main sur la Bible pour dire que le président de la République et le ministre de l’Intérieur ont tripatouillé le fichier électoral pour gagner la présidentielle ».

Attaque de Nord-Foire : Ce que les 2 soldats braqueurs ont révélé aux gendarmes

ABDOULAYE DIA : «J’ai planifié ce braquage parce que je devais baptiser mon enfant ce 1er avril»

Conduit sous bonne escorte à la Brigade de gendarmerie, les braqueurs seront soumis à une série d’auditions. Au cours de cet exercice, les hommes du Commandant Ousmane Sangaré qui ont fait preuve d’un professionnalisme avéré, vont parvenir à leur tirer le vers du nez. Sous le poids des questions des enquêteurs, Abdoulaye Dia va craquer et expliciter les circonstances de ce braquage qu’il a savamment diligenté, avant d’en révéler le mobile. Sur ce dernier point, Dia expliquera avoir décidé de braquer cette agence bancaire, sous l’emprise d’une urgence financière.

Se voulant plus explicite, il souligne que son épouse avait donné naissance à un nouveau-né, le lundi 25 mars 2019 et que le baptême devait être célébré le 1er avril. Seulement, il confie qu’il avait perdu le sommeil, faute de revenues financières pour honorer ce rendez-vous important. Comme pour se donner bonne conscience, il mentionne qu’il perçoit un salaire de 135 000 FCfa et qu’il est étranglé par un prêt contracté qui lui coûte la somme de 45 000 FCfa, défalquée mensuellement de son salaire. Face à cette situation intenable et la célébration imminente du baptême de son enfant, il a choisi de commettre ce braquage. Sur les circonstances de la commission de ce braquage qu’il a ingénieusement planifié, il explique comment il a quitté Thiès pour rallier Nord Foire. Après un détour à ladite agence bancaire qu’il a inspectée, il s’est rendu à la Base aérienne de Ouakam, où il a subtilisé l’arme à feu et les munitions. Puis, après avoir convaincu son acolyte Lamine Sagna de se joindre à son projet délictuel, ils ont débarqué à l’agence «Wafa Cash Attijari» et ont déroulé leur plan.

LAMINE SAGNA : «Je me suis rendu dans cette banque sur invitation de Abdoulaye Dia»

À la suite de Dia, son acolyte Lamine Sagna, entendu, a tenté de relativiser sa responsabilité pénale. À l’en croire, il s’est rendu à ladite agence bancaire sur invitation de son collègue Abdoulaye Dia qui lui a demandé de l’accompagner pour rendre visite à une tante. Il va se perdre dans ses allégations, en arguant que c’est lui qui a emprunté le scooter qui a servi à la commission du braquage de «Wafa Cash Attijari» de Nord Foire. Il précise que c’est Dia qui a amené le pistolet dont il ignore la provenance. Il a également nié s’être acharné sur la caissière Nd. G. Niang. Il précise avoir été appréhendé dans un atelier de réparation de téléviseurs, où il s’était engouffré pour éviter d’être lynché par la foule. Par ailleurs, il a reconnu le vol commis à Mpack (Ziguinchor). «On m’avait accusé de ce vol d’argent. Les gens m’ont poursuivi en suivant les traces de mes pas, qui les ont conduits jusque dans ma chambre. Par la suite, j’ai remboursé cet argent.»

Macky annonce le départ de plusieurs ministres: « je suis obligé de faire des changements »

Un grand « Sét sétal » en vue lors de la constitution du nouveau gouvernement, si l’on en croit aux propos tenus par le président de la République vendredi à la rencontre d’adieu organisée au Palais avec les 300 membres de son cabinet.

Selon le journal Libération, de nombreux ministres, et pas des moindres, vont quitter le gouvernement, à l’issue du « remaniement en profondeur » qui s’annonce. Et c’est le chef de l’Etat qui a, lui-même, fait l’annonce. « Je suis obligé de faire des changements pour mieux répondre aux aspirations des populations. C’est un quinquennat plein de défis, à tous les niveaux, qui nous attend », a-t-il déclaré, selon le journal.

Le président élu Macky Sall va faire sa prestation de serment le 2 avril prochain. Après, il va nommer un Premier ministre et constituer un gouvernement dont la composition et la taille tiennent en haleine toute la République

CAN 2019 : Top 10 des stars africaines à surveiller durant la compétition !

Le verdict est tombé au soir de la 6e journée des éliminatoires de la CAN-2019. 24 sélections disputeront la prochaine Coupe d’Afrique des nations, accueillie par l’Égypte du 21 juin au 19 juillet mais surtout avec un lot impressionnant de stars.

À l’issue d’une 6e et dernière journée d’éliminatoires riche en émotions, toutes les sélections qui participeront à la prochaine Coupe d’Afrique des nations sont désormais connues. Pour cette première CAN à 24 pays de l’histoire, peu de favoris sont passés à la trappe.

À noter tout de même les éliminations du Burkina Faso, troisième de la dernière édition, du Togo d’Emmanuel Adebayor ou encore du Gabon de Pierre-Emerick Aubameyang. De grands noms du football africain qui ne seront pas de la fête mais pas besoin de s’en grincer les dents les amateurs du football seront bien servis.

Voici notre Top 10 des stars africaines à surveiller durant la compétition :

1 – Sadio Mané (Sénégal)

17 buts en championnat, 3 buts en Ligue des champions dont un doublé face au Bayern en 1/8 de finale retour, Sadio Mané est entré dans une nouvelle dimension avec Liverpool, cette saison. Même en équipe nationale, Sadio arrive désormais à faire taire les critiques. Durant la CAN, il est évident que la fer de lance du Sénégal sera observée, scrutée. Il aura la lourde tâche de mener l’équipe sénégalaise vers les plus hauts sommets du football africain, vers l’histoire. Une tache que personne n’a encore réussi dans l’histoire du football sénégalais.

2 – Hakim Ziyech (Maroc)

Le joyau marocain vit sans doute sa meilleure saison de sa jeune carrière. Qualifié en quart de finale de Ligue des Champions avec l’Ajax, Ziyech épate les amateurs du beau jeu avec sa magnifique patte gauche, capable de marquer et de délivrer des caviars. Malgré quelques différends avec Renard il y a plus d’un an, l’ailier a atteint sa vitesse de croisière avec les Aigles du Maroc. Lors des qualifications, il a été l’un des tous meilleurs marocains, en témoigne son doublé lors du choc face au Cameroun. En Egypte, il sera non seulement surveillé par tous les adversaires du Maroc, mais également par les superviseurs des grands clubs européens, qui se l’arracheront, à coup sûr, au terme de la compétition.

3 – Andre Onana (Cameroun)

A l’image de Ziyech, André Onana est également une des grandes satisfactions du club d’Amsterdam. Sa régularité, son explosivité dans les buts et son jeu au pied font du joueur formé à la Masia de Barcelone l’un des meilleurs gardiens du continent. Ses capacités seront également déterminantes pour permettre au Cameroun de conserver son titre en Egypte. Dépassé par Ondoa lors de la dernière CAN, Onana va vivre sa première compétition avec les Lions indomptables.

4 – Mohamed Salah (Egypt)

Bien que moins flamboyant, moins buteur (17 buts en Premier League) que l’année dernière, Mohamed Salah ne rate toutefois pas les grands rendez-vous. Et cette CAN à la maison sera un très grand rendez-vous. Finaliste malheureux de la dernière édition, Salah et ses coéquipiers ont emmagasiné assez d’expérience pour aller chercher la huitième étoile du pays.

De plus, visiblement distancé par Sadio Mané cette saison à Liverpool pour la course au Ballon d’or africain, Salah verra en cette Can le meilleur raccourci pour ravir ce trophée à son coéquipier sénégalais.

5 – Naby Keita (Guinée)

C’est vrai que la Guinée regorge de talent (Kamano, Traoré, etc), mais tous les espoirs du Sily National reposeront sur un homme : Naby Keita. Charismatique, techniquement très fin et métronome du jeu guinéen, le milieu de Liverpool sera l’un des joueurs qui régalera les amateurs du football léché. A la CAN, Naby Keita sera la première figure d’une équipe très prometteuse, désireuse de jouer les troubles fêtes aux cadors du foot africain.

6 – Kalidou Koulibaly (Sénégal)

Si les gros calibres européens sont à ses trousses, ce n’est pas pour rien. Considéré comme l’un des tous meilleurs défenseurs au monde, Kalidou Koulibaly semble encore avoir progressé cette saison sous la houlette du très pragmatique Carlo Ancelotti. Un atout de taille pour un Sénégal qui manque de caractère dans les rendez-vous importants. « Les attaques gagnent des matches mais les défenses gagnent des titres » : à Koulibaly de confirmer ce célèbre adage italien.

7 – Riyad Mahrez (Algérie)

Parfois remplacent, parfois décisif, les dernières prestations de Mahrez avec l’Algérie ressemblent comme deux poils avec sa saison à Manchester City. Heureusement, son doublé lors de la 5e journée de qualification face au Togo a sauvé les apparences. Mais en Egypte, Riyad Mahrez devra prendre ses responsabilités et porter les Algériens. Dans une équipe très souvent considérée comme favorite mais toujours décevante à la CAN, Mahrez aura à cœur de permettre aux Fennecs de définitivement prendre leur envol.

8 – Thomas Partey (Ghana)

Désigné dans le onze africain de l’année 2018, le milieu récupérateur de l’Atletico Madrid joue plus cette saison sous les ordres d’El Cholo Simeone. Et au Ghana, c’est l’une des pièces maîtresses du dispositif de James Kwesi Appiah. Très présent dans l’entre-jeu, sa bonne saison du côté de l’Espagne pourrait l’aider à galvaniser les Black Stars, qui cherche un titre en Afrique depuis 1982.

9 – Nicolas Pépé (Cote d’Ivoire)

Quelle saison pour l’attaquant du LOSC. Pisté par les ténors d’Europe, l’attaquant ivoirien est une des valeurs sûres du football africain. Avec ses 17 buts en 29 rencontres de Ligue 1, Pépé est rapidement devenu la menace du côte ivoirien. Cette CAN approchante sera l’occasion, pour lui, de continuer à briller au plus haut niveau. Face au Rwanda lors de la dernière journée, c’est d’ailleurs lui qui met les Éléphants sur les bons rails en ouvrant le score (3-0 score final).

10 – Percy Tau (Afrique du Sud)

C’est l’un des noms les moins connus de cette short-list mais ses performances tant au niveau de son club qu’avec les Bafana-Bafana lui donnent une bonne légitimité. Percy Tau cette saison c’est 10 buts et 9 passes décisives en 29 matchs disputés avec Saint Gilloise. Et en équipe nationale, il a également permis de décrocher le dernier ticket pour la CAN 2019 face à la Libye en claquant un doublé.

senenews.com

Macky Sall se confesse : “Ce septennat a été sans répit. Mes détracteurs disaient que j’étais un président par défaut, je devais prouver le contraire”

Lors de sa rencontre hier, avec les membres de son Cabinet, Macky Sall est revenu sur son mandat écoulé. “Les 7 ans ont été difficiles. L’adversité était féroce. Je n’ai même pas bénéficié de temps de grâce”, confesse-t-il d’emblée. 

En effet, dès le début de son mandat, le Chef de l’Etat avait été peint par ses détracteurs, comme étant un “Président par défaut” . C’est d’ailleurs, dit-il dans les colonnes de Les Echos, la raison pour laquelle il avait “à coeur de prouver le contraire” et de montrer qu’il était “un président de la République bien préparé”, qui pouvait remplir correctement ses charges.