Racine Talla : « Malick Gakou n’a jamais gagné une élection à Guediawaye… »

Deux responsables du grand parti ont « tourné le dos » a Malick Gackou au profit de Macky Sall. Un acte que Racine Talla encourage. Le maire de « Wakhinante Nimzat » en a profité, pour tirer à boulets rouges sur le leader du Grand parti qui, selon lui « a été mis KO par le filtre du parrainage… » Il s’exprimait ce jeudi, lors d’un meeting, dans sa commune.

Le maire de « Wakhinane Nimzat », Racine Talla n’a pas raté Malick Gackou. En effet, il rappelle que ce dernier « n’a jamais gagné une élection à Guédiawaye, en tout cas pas à Wakhinane Nimzat. Nous pensons que Malick Gackou est plus un phénomène médiatique qu’une force politique (…) Malick Gackou ne nous empêche pas de dormir… »

Regardez

Abonnez-

Audio – Alliance électorale: Bougane Guèye dévoile son pacte avec Idrissa Seck

Bougane Guèye était candidat à la candidature de la Présidentielle de ce 24 février 2019. Malheureusement pour lui, il a été recalé à la première étape: le fameux parrainage.

Après être recalé, il avait déclaré qu’il va soutenir Ousmane Sonko ou Issa Sall. Mais à la dernière minute, le leader de « Gueum sa bopp » rallie la coalition « Idy 2019 ». Les motifs de son choix a ébahi plus d’un.

Mais l’homme d’affaire transformé en politicien à l’émission de ce vendredi, vient élucider le pourquoi de son choix.

Union sacrée de Bby Diaspora/ Côte d’Ivoire autour de Macky

La Diaspora sénégalaise, notamment celle de la Côte d’Ivoire, porte un intérêt particulier sur l’élection Présidentielle de dimanche prochain.

Le responsable politique Bby Diaspora/ Côte d’Ivoire, El Hadj Tidiane Samba Ly, en vue du scrutin, milite pour la victoire du président sortant, Macky Sall.

Selon lui, le président sortant a montré son attachement à la diaspora sénégalaise, où qu’elle puisse être, durant son premier mandat, à travers plusieurs reformes ».

« En toute reconnaissance pour les efforts consentis par le président Sall, et aussi pour consolider l’implication des Sénégalais de l’extérieur dans les politiques de développement, on s’engage à réélire le candidat de la coalition Bby », avance-t-il  dans la note parvenue à Senego.

Dans cet ordre d’idées, El Hadj Tidiane Samba Ly bannit tous actes susceptibles de soustraire quelques membres de la coalition dans cette mission qui consiste à « assurer au président Sall une victoire étincelante. L’heure de cesser tous les conflits internes a sonné ».

Présidentielle 2019 : Mame Mbaye Niang invite l’Opposition à accepter sa défaite

Le ministre du Tourisme, coordonnateur de la Plateforme Sénégal 2035 ne donne aucun répit à l’opposition. Selon lui, leur victoire est déjà « acquise » et qu’aucun « sabotage » ne pourra entraver. Allusion faite à Idrissa Seck et Ousmane Sonko.

Mame Mbaye Niang est d’avis que  leur camp a permis aux Sénégal de faire un grand bond en avant dans de nombreux secteurs,(en comparaison à) tout ce qui a été fait par les régimes qui les ont  précédé. Selon lui, le candidat de la majorité fait face à une opposition déterminée à lui barrer la route par tous les moyens en se rendant coupable de « thèses complotistes, de jeu de manipulation, malhonnête et sans fair-play ».Ainsi, faisant allusion à ceux qui ont déjà exercé le pouvoir et ceux qui cherchent à l’exercer, Mame Mbaye Niang ciblerait Idrissa Seck et Ousmane Sonko. Concernant l’ancien Premier ministre, le ministre du Tourisme est d’avis qu’il ne fait pas de doute qu’il ne peut plus tromper qui que ce soit, en raison du mauvais souvenir encore tenace qu’il a laissé aux Sénégalais. Sur Ousmane Sonko, véritable phénomène politique qui revendique une offre anti-système, Mame Mbaye indique que sa propension est de dénigrer dans la haine en se prenant pour un sauveur  des sénégalais alors qu’il reste indigne de confiance,informe DakarTimes. Et d’ajouter, l’Opposition doit accepter son sort qui est déjà connu. C’est à dire sa  défaite prochaine.

Audio- Oustaz Alioune Sall aux candidats : « Comment gérer une défaite ? » .

Après 21 jours de campagne électorale, les candidats à la Présidentielle de ce 24 février 2019 sont actuellement très médiatisés. Ils sont au nombre de cinq (05). Macky Sall, le président sortant, candidat de Bby, Issa Sall de la coalition « Pur 100 », Madické Niang de « Madické 2019 », Ousmane Sonko, de la Coalition « Sonko Président » et de Idrissa Seck de « Idy 2019 ».
Leur comportement après le scrutin, aura un impact sur le devenir du Sénégal voire toute une nation. Et, les Sénégalais sont à l’écoute. Oustaz Alioune Sall, dans l’émission « Al Bidaya » de ce vendredi 22 février 2019 sur Sud fm de sermonner les candidats en invitant au calme et à la retenue quelle que soit l’issue du scrutin.
« Qu’ils sachent qu’ils n’étaient pas au départ cinq (05), d’autres ont été recalés. Les vaincus doivent accepter avec modestie la défaite et faire preuve de dépassement. Là, j’appelle au Fair-play…. », sermonne t-il!