Proclamation des résultats : Les graves révélations du représentant de Sonko !

Le représentant du candidat Ousmane Sonko qui a siégé auprès de la Commission nationale de recensement des votes (Cnrv) dément les chiffres annoncés par le juge Demba Kandji. Selon lui, les chiffres que la commission a reçus ne sont pas exacts.

« Aujourd’hui, systématiquement, tous les Pv (Procès-verbaux) qui sont arrivés au niveau de ce tribunal, les suffrages exprimés et le nombre de bulletins trouvés dans les urnes n’étaient pas exacts. Ça, c’est révélateur et c’est fondamental. Il faut que les Sénégalais soient conscients de ce qui s’est passé », avance t-il dans PressAfrik.

Autre point souligné par le représentant de Pastef, c’est le surnombre des votants hors bureaux. « Ce qui s’est passé avec les votants hors bureaux, on est tombé dans une situation où les votants hors bureaux à Podor ne sont pas plus de 2717. On a des zones où on a dépassé les cent et quelque mille voix». C’est pourquoi, il estime que le juge Kandji a dit des choses qui sont contraires à la réalité.

Toutefois, la coalition Sonko président ne compte pas rester les bras croisés. Si l’on en croit son représentant, elle va déposer des recours au niveau du Conseil constitutionnel.

Cena-Résultats du scrutin : Macky décroche un second mandat avec 58,27%

Après un premier mandat de 7 ans à la tête du pays, le candidat de la coalition présidentielle va rempiler pour un second mandat de 5 ans à la tête du pays. La Commission de recensement des résultats du vote (Cena) vient de proclamer ce jeudi 28 février 2019, les résultats provisoires du scrutin présidentiel. Macky émerge du lot avec 58,27%.


Les urnes ont enfin parlé pour le scrutin présidentiel du 26 février dernier. Macky remporte la palme avec  58,27%% des suffrages des Sénégalais. Idy engrange 20,54%. Et Ousmane Sonko recueille 15,67%,Madické Niang 1,48%,Issa Sall,4,07%.Le vin est à présent tiré, il ne reste aux candidats qu’à le boire. Cependant, les dispositions du Code électoral offrent 72 heures aux candidats d’user des voies de recours pour contester les résultats proclamés. Du côté des états-major politiques des cinq candidats, c’est des réactions en chaine. Les uns sont satisfaits et les autres mécontents.Les Sénégalais retiennent leur souffle.