Vidéo : La réaction parfaite de Cr7 quand un fan lui demande de signer un maillot du Real

La superstar portugaise, qui a rejoint la Juventus l’été dernier, a marqué 24 buts toutes compétitions confondues, ses trois plus importantes lors de la victoire de la Juventus contre l’Atletico Madrid en Ligue des champions. La Juventus a recruté Ronaldo dans le but de gagner la ligue des Champions. Ce rêve est toujours vivant grâce à la superbe performance de l’athlète de 34 ans lors de son dernier match.

Seul Fabio Quagliarella a marqué plus de buts que Ronaldo en Serie A et devrait décrocher son premier titre en Italie. L’équipe de Max Allegri détient actuellement une solide avance de 15 points sur Napoli, deuxième. Cela fait 99,2 millions de livres sterling dépensés à bon escient.

Alors que la Juventus a prospéré, le Real Madrid a souffert sans le quintuple vainqueur du Ballon d’Or.  Les Meringue sont troisièmes de la Liga et se tournent de nouveau vers Zinedine Zidane après avoir limogé Julen Lopetegui et Santiago Solari.

RONALDO: « Tu n’a pas le maillot de la juve ? »

Il n’y aura pas de gloire en Champions League non plus après que le Real ait été éliminé par l’Ajax. Mais rien de tout cela n’inquiète Ronaldo pour le moment. Son seul objectif est la Juventus. Et il a montré où se trouve sa loyauté quand on lui a demandé de signer un maillot du Real Madrid. Après avoir signé le maillot, Ronaldo a plaisanté: « Tu n’as pas un maillot de la Juventus? » Cela va sûrement plaire aux supporters de la Juventus.

Le joueur de 34 ans a échappé à une interdiction après avoir célébré la victoire 3-0 de la Juventus sur l’Atletico Madrid. L’UEFA aurait pu interdire à Ronaldo d’avoir copié le geste de Diego Simeone lors du match aller, lorsque le patron de l’Atletico Madrid a saisi son entrejambe. Mais Ronaldo, qui a fait le même geste, n’a reçu qu’une amende de 17 700 £ et sera disponible pour jouer contre l’Ajax en quart de finale. Ronaldo a maintenant la chance de montrer à son ancien club comment battre l’Ajax.

Dans le village attaqué au Mali : « Ils ont tout brûlé et tué tout ce qui bougeait encore »

Au moins 134 civils ont été massacrés à Ogossagou par des miliciens, une attaque sans précédent qui souligne les failles du système sécuritaire.

Hassan Dicko (le nom a été changé) a dû enjamber les corps et les soulever pour pouvoir les compter. Ce samedi 23 mars, dans ce qu’il reste du village d’Ogossagou, au centre du Mali, ce responsable humanitaire malien est face à une horreur qu’il dit n’avoir encore jamais vue. Des corps sans tête, d’autres jetés au fond d’un puits et des amas de chaires noires, brûlées vives. Les mots lui manquent et les larmes coulent :

« Ils n’ont épargné personne. Ils ont tout brûlé avec de l’essence et tué tout ce qui bougeait encore avec des armes militaires. »

Selon les Nations unies, au moins 134 personnes ont été massacrées et une cinquantaine d’autres blessées, dans ce village largement habité par des civils appartenant à l’ethnie peule. Selon l’association de défense des Peuls Tabital Pulaaku, la majorité était des femmes et des enfants.

Beaucoup avaient trouvé refuge dans ce village après avoir déjà fui d’autres affrontements intercommunautaires qui ont fait plus de 500 morts en 2018 dans le centre du Mali, selon l’ONU. Ces conflits, en escalade permanente depuis deux ans, opposent principalement des miliciens appartenant aux ethnies peule et dogon. Au départ, il s’agit essentiellement de litiges terriens, mais les attaques meurtrières des uns ont précipité les ripostes des autres, plongeant cette partie du pays dans une spirale de vengeance qui revêt de plus en plus un caractère ethnique, tandis que la zone est un terrain d’action privilégié des groupes terroristes, au Mali.

Limogeage d’une rare ampleur dans l’armée
Face à cette crise multidimensionnelle, l’Etat semble dépassé, comme l’a souligné la réaction, jugée tardive par beaucoup, des forces armées maliennes (FAMA) à Ogossagou. « Elles étaient informées depuis 6 heures du matin qu’une attaque venait d’avoir lieu. Mais les FAMA sont arrivées entre 8 h 30 et 9 heures. Ils n’étaient pourtant qu’à 13 kilomètres du village. C’était clairement trop tard.

lemonde.fr

Week-end macabre : 10 morts sur les routes

La route a connu un week and macabre, avec dix morts dans deux accidents.

Il y a eu d’abord cette collision, samedi, entre un 4X4 en provenance de la Guinée et un véhicule de Soceter, à Seyane, dans le département de Koungheul et qui a fait cinq morts et un blessé grave.

Puis, deux femmes et trois enfants ont été tués sur la route de Gossas, dimanche matin.

Les victimes se rendaient en Casamance. Le chauffeur a voulu éviter un âne qui traversait la route et la voiture a fait plusieurs tonneaux.

Dix morts qui s’entent à la longue liste des victimes des routes sénégalaises, cette année.

Liberté 6 Extension : Une mère et sa fille tombent, La fille de 19 ans, qui dit avoir été engrossé par un élève qui refuse la paternité

Le corps sans vie d’un nouveau-né enfoui dans un sac de riz a été découvert, le 18 mars dernier vers 9 heures, par un charretier qui ramassait des ordures ménagères, au quartier Liberté 6 Extension.

L’enquête, menée par les hommes du commandant Sangharé de la gendarmerie de la Foire, a permis d’arriver à un infanticide commis par une élève en classe de 2nde et d’établir la complicité de sa mère.

La fille de 19 ans, qui dit avoir été engrossé par un élève qui refuse la paternité arguant être stérile, et sa mère sont déférées, rapporte L’Observateur, le 20 mars, au parquet de Dakar, pour infanticide et complicité.

Virgil van Dijk a frôlé la mort à cause du football

Cadre de Liverpool et de la sélection néerlandaise, Virgil van Dijk a risqué sa vie en jouant au football. Il y a dix ans, il a frôlé la mort après une appendicite.

Virgil van Dijk est l’une des stars du football actuel. Le défenseur le plus cher de l’histoire du football est un cadre de Liverpool et des Pays-Bas. Mais si le football lui permet d’être aujourd’hui sur le devant de la scène, le ballon rond a failli lui coûter la vie. Dans des propos rapportés par le Daily Mirror, le joueur de 27 ans est revenu sur le moment où « il a vu la mort dans les yeux ». A 17 ans alors qu’il évoluait avec l’équipe de réserve de Groningue, le natif de Breda a été victime de sévères maux de ventre. Mais cela n’a pas été suffisant pour freiner le solide gaillard d’1,93m. Il a continué ses entraînements pendant deux jours avant d’être opéré en urgence.

Plusieurs jours en soins intensifs
Souffrant de l’appendicite, d’une péritonite et d’une infection urinaire, il a été hospitalisé plusieurs jours en soins intensifs. « Ils m’ont même fait signer des papiers sur mes volontés en cas de décès à l’hôpital. Je me souviens de mon corps couché sur le lit avec plein de tuyaux partout. Mon corps était cassé, je n’étais plus capable de rien, j’ai pensé au pire. » annonce-t-il aujourd’hui. Malgré cette difficile épreuve, le Néerlandais est revenu à l’entraînement, non sans avoir perdu du poids et a pu continuer sa progression jusqu’à devenir un prétendant à la Ligue des Champions, à la Premier League et à la Ligue des Nations.

Soupçonnant son épouse Diaboye Mballo d’entretenir une relation adultérine, Il tue son bébé en voulant corriger sa femme

Encore une scène de violence conjugale qui vire au drame! Dans le village de Saré Yoro Méta, un homme qui voulait corriger sa femme qu’il accusait d’adultère a commis l’irréparable.

Les faits se sont déroulés le 22 mars dernier vers 19 heures dans le département de Vélingara. Ousseynou Bâ qui soupçonnait sa femme Diaboye Mballo d’entretenir une relation adultérine, a voulu la corriger.

Selon L’Observateur qui donne l’information, Ousseynou a asséné un coup de bâton à sa femme qui a esquivé le coup. Hélas, le pire arriva, car le bâton a atterri sur la tête de leur bébé de 9 mois, M. Bâ, qui passa de vie à trépas.

L’auteur de ce crime qui s’est réfugié en Gambie, est activement recherché.

62e ANNIVERSAIRE DU RAPPEL À DIEU DE KHALIFA ABABACAR SY, Modèle unificateur de la jeunesse Tidiane

Lundi 25 mars 1957 – Lundi 25 mars 2019. Il y a 62 ans, disparaissait Khalifa Ababacar Sy, un personnage symbolique à plus d’un titre pour Tivaouane où il fut le premier khalife de son père, mais aussi pour toute la confrérie Tidiane.

Serigne Babacar Sy a été porté à la tête de la confrérie Tidiane à l’âge de 37 ans, suite au rappel à Dieu, en 1922, de son vénéré père, Seydi El Hadj Malick Sy, Maodo.

Justement, c’est sous la conduite de Maodo que Serigne Babacar Sy s’est abreuvé de savoir. Digne héritier de son père, celui que Al Maktoum, son fils, appelait « Cheikhal Khalifa » a été une des figures les plus marquantes de la Tidjaniya au Sénégal et en Afrique de l’Ouest. Avant même la disparition d’El Hadj Malick Sy, il s’était fait remarquer par son érudition, sa grande sagesse, mais aussi et surtout son orthodoxie et son respect strict des recommandations divines.

Ce témoignage fait par Maodo sur Serigne Babacar, raconté par Serigne Cheikh Ahmed Tidiane Sy Al Maktoum, dans une de ses causeries, montre la complicité qui existait entre ces deux hommes de Dieu : « Je connais deux choses essentielles en lui : son goût insatiable à la quête du savoir et sa grande discrétion. Il m’admire et me respecte beaucoup. Il n’a jamais essayé de me contredire. Je peux vous assurer une chose je n’arriverai même pas à la cheville de mon successeur », lui témoigna Maodo, juste avant sa disparition.

Né à Saint-Louis du Sénégal à la fin du 19e siècle, le fils d’El Hadj Malick Sy et de Sokhna Rokhaya Ndiaye a su porter le flambeau de l’Islam avec brio, dévotion et attachement à la voie tracée par Cheikh Ahmet Tidiane Chérif et massifié la Tijaniya avec l’implantation de mosquées, de zawiyas et dahiras partout au Sénégal. 
Il a été le premier à créer les dahiras (Dahiratoul Kiram), ces clubs religieux où se forment les adeptes de la religion, en 1932.

Père de Serigne Mansour Sy, Borom Daara Ji, Serigne Cheikh Ahmed Tidiane Sy Al Makhtoum et de Serigne Abdoul Aziz Sy al-Amin, Serigne Babacar Sy était également réputé comme étant un grand savant mystique. « Borom Bonnet carré bi » a été rappelé à Dieu le 25 mars 1957 à son domicile de Tivaouane, à l’âge de 72 ans.

EMEDIA

CAN U23 : Koto s’énerve et s’en prend à un journaliste en conférence de pesse

Joseph Koto s’est emballé en conférence de presse, ce dimanche, suite à une question concernant une éventuelle démission de son poste de sélectionneur national de l’équipe olympique du Sénégal éliminé au 2e tour des qualifications de la CAN U23 par la Guinée (aller 1-2, retour 0-0). « Je ne réponds pas », a-t-il dit devant les journalistes. Jugeant la réponse insuffisante, le journaliste insiste. C’est en ce moment que le technicien s’est énervé en lui disant que « je suis plus Sénégalais que toi ».

De retour à Dakar : Macky Sall se penche sur le nouveau gouvernement

Après quelques jours de vacances à Abu Dhabi et Marrakech, Macky Sall a retrouvé, hier, selon L’As, le palais présidentiel. Le journal de révéler que le président de la République va très vite se pencher, après sa prestation de serment prévue le 2 avril à Diamniadio, sur la formation du nouveau gouvernement.

En attendant que soit dévoilée sa nouvelle équipe, le quotidien Vox Populi croit savoir que Macky Sall, obligé de faire dans le verrouillage pour ne pas alimenter les rumeurs sur ses futurs choix, fait plus que jamais face à un dilemme cornélien : trouver la meilleure formule pour maintenir intacte sa majorité.

Mercato : Zidane Real Madrid : Nouveau Coup de tonnerre dans le dossier de Sadio Mané!

Après France Football, c’est le quotidien Marca qui s’y met. Le célèbre journal sportif pro Madrid barre sa Une du lundi 25 mars 2019 par une photo de Zidane tenant le visage de Sadio Mané. La photo date de la finale de la Ligue des Champions 2018, lors de laquelle le Réal de Zidane prenait le dessus sur Liverpool (3-1) malgré un but du jeune international sénégalais. Depuis, l’interêt de l’entraineur pour le joueur a été évoqué a maintes reprises. Aujourd’hui, avec le retour aux affaires du technicien français qui coïncide avec la forme étincelante de l’attaquant de Liverpool, deuxième meilleur de la Premier League avec 17 buts et surtout auteur de 11 buts sur ses 11 derniers matchs avec les Reds, l’histoire remonte à la surface. Selon nos confrères espagnols, Zidane est revenu à la charge pour recruter Sadio Mané dès cet été. Reste à savoir si Liverpool de Jurgen Klopp dont le Sénégalais est rapidement devenu une des pièces maîtresses, acceptera de se séparer de son joyau. Ce qui est sûr, c’est qu’après avoir vendu le Brésilien Coutinho au rival du Real contre un gros chèque, le club anglais ne cédera pas Sadio Mané pour moins de 100 millions d’euros (environ 65 milliards F CFA).